DE | FR

Guerre en Ukraine: le centre Swift en Suisse sous protection policière

Cinq des sept étages du centre de données Swift à Diessenhofen sont souterrains.
Cinq des sept étages du centre de données Swift à Diessenhofen sont souterrains.source: keystone
La police thurgovienne est aux aguets. Le centre informatique de Swift, stratégique pour la finance internationale, est menacé de sabotage.
08.03.2022, 12:2708.03.2022, 15:50

Le centre informatique du réseau interbancaire mondial Swift à Diessenhofen (TG) est placé sous protection accrue depuis l'exclusion de la Russie après l'invasion de l'Ukraine. La police cantonale thurgovienne a mis en place un dispositif de sécurité.

Le centre de calcul doit être protégé contre des risques de sabotage. La police cantonale a procédé à une évaluation de la situation en concertation avec l'entreprise et en tenant compte de l'évolution actuelle. La police cantonale a précisé à l'agence Keystone-ATS:

«Pour des raisons évidentes, nous ne donnons pas de détails à ce sujet»

Importance stratégique

Le centre de calcul de Diessenhofen est l'un des trois centres exploités par Swift dans le monde. Les deux autres se trouvent aux Etats-Unis et aux Pays-Bas.

Swift (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications) est une coopérative détenue par des membres du secteur bancaire. Elle permet aux banques d'effectuer leurs transactions internationales. Des millions de messages financiers sont échangés quotidiennement sur cette plateforme par plus de 8300 organismes et clients dans plus de 200 pays. (jah/ats)

Zelensky révèle où il se trouve à Kiev

Plus d'éclairages sur ce qui se passe en Ukraine:

Que se passe-t-il dans la tête de Poutine?

Link zum Artikel

Pas facile d'être russe en Suisse: «Je n’ose même plus dire le mot russe»

Link zum Artikel

L'objectif de Poutine en Ukraine? Etendre sa sphère d'influence

Link zum Artikel

Pourquoi personne ne peut se passer de l'Ukraine économiquement

Link zum Artikel
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
La Suisse examine l'achat d'un vaccin contre la variole du singe
La vice-directrice de l'OFSP s'est exprimée à propos de la variole du singe, qui vient de faire son apparition sur notre territoire.

Samedi, le virus de la variole du singe est arrivé en Suisse. La propagation de cette maladie dans plusieurs pays du monde est inhabituelle et provoque donc des craintes et des interrogations. Dimanche, la vice-directrice de L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Linda Nartey s'est exprimée sur le virus auprès de la SRF.

L’article