DE | FR
Titeuf, <i>La grande aventure</i>, extrait de la couverture.
Titeuf, La grande aventure, extrait de la couverture.ED. GLÉNAT

Jeudi, Titeuf nous emmène en colo de vacances

La star de BD à la mèche folle démarre une nouvelle aventure. Titeuf et ses potes citadins y découvrent la nature et, fait exceptionnel dans un récit continu, fini les planches uniques.
01.06.2021, 11:3101.06.2021, 17:05

Les odeurs de pied, les marches interminables et les moniteurs chelous, vous vous souvenez de vos colos? Titeuf, l'éternel gamin – il a 28 ans (déjà!) – va vivre sa première. L'occasion, pour Zep, de raconter un morceau de son enfance? «Pas directement. Je n’ai jamais pris part à une colonie de vacances», raconte le dessinateur à 24Heures.

«J’ai été moniteur chez Caritas, quand j’avais 20 ans. De toute manière, je n’ai pas besoin de vivre tout ce que vit Titeuf pour raconter.»
Zep
ed. glénat

Titeuf, à qui on avait assuré qu'il irait en camp de jeux vidéos, va vivre La Grande Aventure (à paraître ce 3 juin). Cet album, est exceptionnel. En effet, contrairement aux autres on suit une histoire de bout en bout. Seul deux autres BD – parmi les 17 de la collection – ont le même format Nadia se marie et Bienvenue en adolescence. Un moyen pour l'auteur d'approfondir ses personnages, comme il le confie à La Tribune de Genève:

«Notamment Thérèse, que j’apprécie beaucoup humainement. Au début, c’était vraiment la neuneu de la classe, une fille super à l’ouest. (...) Plus ça va, plus je me dis que potentiellement, c’est elle qui va devenir l’amoureuse de Titeuf.»
Zep
ed. glénat

Un nain géant se balade jusqu'en France

1 / 8
Un nain géant se balade jusqu'en France
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

(jah)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Roger Federer a un physique idéal pour les caricatures»
Le Bâlois a été caricaturé à d'innombrables reprises. Les dessinateurs et imitateurs romands sont unanimes: son visage et sa voix sont très simples à reproduire. Par contre, tourner l'idole en dérision est un vrai casse-tête.

Avec Roger Federer, le tennis semblait facile. La caricature aussi, à en croire tous les dessinateurs contactés. «Depuis très jeune, il a un visage particulièrement distinctif, avec des traits saillants», observe Herrmann, auteur de deux BD sur le Maître et qui œuvre notamment pour La Tribune de Genève. «Il a un physique graphique et des détails auxquels se raccrocher», appuie Christophe Bertschy, créateur des MiniPeople suisses.

L’article