DE | FR

La Chine semble faire péter le score économique, mais c'est de la triche

Au premier trimestre 2021, l'économie chinoise annonce une hausse record. Du jamais vu depuis 1992. Voici pourquoi ce n'est pas étonnant.



epa05857345 Women workers use microscopes to assemble micro motors for phones at a factory in Huaibei, Anhui province, central China, 07 March 2017 (issued 19 March 2017). China will not launch new policies for the manufacturing industry and will continue to encourage foreign investment in China and domestic firms to go overseas, despite US President Donald J. Trump's pledge to revitalize United States' domestic manufacturing capabilities and encourage companies to bring overseas production back to the US, Miao Wei, China's Minister of Industry and Information Technology, said in a press conference in Beijing on 17 March. China has frequently pressed countries to reject protectionism, which Trump has advocated with his 'America First' campaign. EPA/WAN SC CHINA OUT

Des travailleuses chinoises dans la sous-traitance de pièces pour téléphones.. Image: EPA FEATURECHINA

Vendredi, la Chine a annoncé une hausse record de sa croissance économique au premier trimestre (+18.3% sur un an). Incroyable, car il s'agit du rythme de croissance le plus rapide, depuis le début des publications trimestrielles sur le PIB, en Chine, en 1992.

Chute économique due au Covid-19

L'an dernier, à la même période, le produit intérieur brut (PIB) de la Chine, au premier trimestre 2020, s'était effondré de 6,8%, soit la pire performance économique en 44 ans.

En effet, à ce moment-là, le pays faisait face au coronavirus. L'économie tournait au ralenti: des villes entières ont été confinées, les avions ont été bloqués et les autoroutes fermées pour contrôler la propagation implacable du virus.

Un phénomène attendu

Au printemps 2020, l'amélioration des conditions sanitaires en Chine a permis au PIB du pays de rebondir et de retrouver un niveau pré-pandémie, en fin d'année dernière. La Chine a pu ainsi enregistrer, sur l'ensemble de l'année 2020, une croissance positive (+2.3%), alors que la plupart des autres économies mondiales étaient en récession.

La forte accélération du PIB chinois, en 2021, était donc largement anticipée. Un groupe d'analystes, sondés par l'AFP, tablaient, d'ailleurs, sur une hausse encore plus importante (18.7%).

Conséquence, les Chinois font bien, mais ils auraient dû faire mieux. Cette explosion est donc due à une espèce d'anomalie. Par conséquent, certains experts préviennent: les données économiques pour le premier trimestre sont «difficiles à interpréter», selon l'analyste de la banque HSBC, Qu Hongbin.

La Chine voit sa croissance timide pour 2021

Désormais remis du choc épidémique, Pékin vise un objectif de croissance d'au moins 6% cette année – un chiffre bien plus modeste que la plupart des prévisions d'économistes. Le Fonds monétaire international table, pour sa part, sur une hausse de 8,4% du PIB de la seconde économie mondiale. (ats/jah)

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

Link zum Artikel

L'économie mondiale se relance plus vite que prévu

Link zum Artikel

C'est quoi exactement cette délicate réforme de l'AVS?

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

Amateurs de poissons, méfiez-vous des arnaques!

Link zum Artikel

Le groupe de Zara et Bershka ne vend plus et perd 70% de bénéfices

Link zum Artikel

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Et ça n'a rien à voir, mais le Met Gala en vrai ça ressemble à ça

1 / 9
Le Met Gala en vrai ça ressemble à ça
source: keystone
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Harry règle ses comptes avec son père

Link zum Artikel

On a enfin une date pour le nouvel épisode de «Friends»!

Link zum Artikel

Voici pourquoi les Allemands se ruent sur l'Astrazeneca

Link zum Artikel

L'Afrique du sud veut attaquer des réseaux sociaux en justice

Link zum Artikel

Ces pays «volent» la pluie et risquent les foudres de leurs voisins

Fin mars, l'Ethiopie a rejoint la longue liste des pays cherchant à contrôler les précipitations sur leur territoire. A la pointe du domaine, la Chine veut désormais générer de la pluie sur demande. Polluant et à l'efficacité encore limitée, le procédé risque surtout de causer des tensions politiques.

C'est un rêve vieux comme l'humanité: maîtriser la pluie. Et un nouveau pays vient d'y céder, l'Ethiopie. «Nous allons officiellement lancer un programme pour augmenter les précipitations. Cette technologie permettra de rendre les territoires secs plus viables et productifs», a déclaré Abiy Ahmed, premier ministre éthiopien, fin mars. Pour y parvenir, le pays d'Afrique de l'Est mise sur la technique la plus répandue, l'ensemencement de nuages.

Si certains pays, notamment en Europe (Suisse …

Lire l’article
Link zum Artikel