DE | FR

Le procureur réclame six ans de prison contre Pierin Vincenz

Selon le procureur, l'ex-patron de Raiffeisen Pierin Vincenz (à gauche sur la photo) a causé des dégâts financiers considérables en s'enrichissant de manière illégale.
Selon le procureur, l'ex-patron de Raiffeisen Pierin Vincenz (à gauche sur la photo) a causé des dégâts financiers considérables en s'enrichissant de manière illégale.Image: sda
L'ex-patron de Raiffeisen Pierin Vincenz et son partenaire d'affaires Beat Stocker risquent d'écoper de six ans de prison - c'est du moins ce qu'a réclamé jeudi matin le procureur devant le Tribunal de district de Zurich.
27.01.2022, 14:4127.01.2022, 16:00

Pierin Vincenz et son acolyte Beat Stocker se sont largement enrichis en causant des dégâts financiers considérables. Ce jeudi, le procureur a requis six ans de prison pour les deux anciens partenaires.

Abus de confiance et de pouvoir

Vincenz serait d'autant plus responsable qu'il occupait une position plus importante que Stocker, a rappelé le procureur à la fin de son réquisitoire.

L'ex-homme fort de Raiffeisen a donc pu convaincre d'autres personnes qui lui faisaient confiance et les amener à approuver des transactions. Selon le représentant du Ministère public devant le Tribunal de district de Zurich:

«Il a abusé de cette confiance et de son pouvoir. Cet abus pèse lourd dans la balance»

Beat Stocker était le parfait complice

Quant à Beat Stocker, patron de la société de cartes de crédit Aduno à l'époque des faits, il ne disposait certes pas du pouvoir de Pierin Vincenz, mais il a été le cerveau des crimes économiques commis, a soutenu le procureur.

«Il a perfectionné le double jeu au détriment des plaignants» et ce, «avec une importante énergie criminelle».

Ensemble, ils ont causé la disparition d'Aduno

Lorsqu'ils étaient administrateurs au sein d'Aduno, ils auraient poussé au rachat d'entreprises dont ils détenaient des parts non révélées, encaissant ainsi des sommes élevées de manière irrégulière.

Le rachat de la société Eurokaution a même été fatal à Aduno, alors que les deux accusés savaient d'emblée que cette société ne présentait aucun potentiel de développement, selon le procureur.

Outre escroquerie par métier, gestion déloyale, faux dans les titres et corruption passive, Pierin Vincenz et Beat Stocker sont accusés d'avoir financé des dépenses privées de plusieurs centaines de milliers de francs à travers des notes de frais.

Et pour les autres?

Si Pierin Vincenz et Beat Stocke sont les deux principaux prévenus de ce procès hors norme, cinq autres co-accusés sont reprochés de complicité. Ils risquent des sanctions allant de la peine pécuniaire avec sursis à une peine de prison de deux ans et demi avec sursis partiel.

Le procès s'est poursuivi jeudi après-midi avec les plaidoiries de la partie plaignante, à savoir les avocats de Raiffeisen et de l'ancienne société Aduno. (mbr/ats)

Un automobiliste fait demi-tour au bord d'un précipice à Hong Kong

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Je ne blâme pas le jury» Amber Heard s'exprime après son procès
Après avoir été condamnée à payer dix millions de dollars à son ex-mari Johnny Depp pour diffamation, l'actrice Amber Heard apparaît pour la première fois dans une interview exclusive.

Amber Heard s'est exprimée pour la première fois sur NBC News après avoir perdu son procès contre Johnny Depp. Dans cet extrait publié par la chaîne, l'actrice parle du rôle néfaste des médias sociaux qui l'ont accablée.

L’article