DE | FR
Bild

Covid: Le Robert et le Larousse ne sont d'accord sur rien

C'est un mot que vous avez l'habitude de voir partout, mais on l'écrit Covid ou covid? C'est masculin ou féminin? Deux dictionnaires ne sont pas d'accord, et vous?



Que dit Le Robert?

Pour désigner la maladie, Le Robert distingue le terme générique de «covid», comme dans l'exemple «suspicion de covid», et celui spécifique de «Covid-19» avec une majuscule. La définition donnée est: «Maladie infectieuse et contagieuse causée par un coronavirus». Son genre grammatical, pour Le Robert, est «masculin ou féminin» et donc plus fréquemment masculin.

Dans sa présentation du dictionnaire 2022, Le Robert estime que c'est l'usage qui fait loi. Si le féminin est adopté au Canada francophone, le masculin est pour l'instant majoritaire en France.

Que dit le Larousse?

Le Larousse met systématiquement une majuscule, donnant comme graphies possibles «COVID-19 ou Covid-19».

Quant au genre, pour le Larousse, il est «féminin ou masculin»: plus correct en féminin, mais masculin chez de nombreux locuteurs.

Et vous, vous dites comment?

Et vous, vous êtes?

Peu importe comment on l'écrit, c'est:

(ats/jah)

Envie d'ordre? Le défilé de l'armée russe sur la Place Rouge...

1 / 14
Le défilé de l'armée russe sur la Place Rouge
source: sda / maxim shipenkov
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

"On n'a pas choisi de ne pas travailler"

Plus d'articles «Actu»

L’ultimatum d’Extinction Rebellion: la vérité ou Zurich sombre dans le chaos

Link zum Artikel

Le mariage pour tous, version helvétique, c'est quoi et pour qui?

Link zum Artikel

Viola Amherd pourrait choisir le F-35 comme nouvel avion de l'Armée suisse

Link zum Artikel

Les Philippins menacés de prison s'ils ne se vaccinent pas

Link zum Artikel

Les Suisses ne veulent pas des initiatives écolos, mais sont pour la loi Covid

Un non aux deux initiatives anti-pesticides se dessine selon deux sondages, le oui aux lois terrorisme et Covid, mais ballottage pour la règlementation CO2.

A deux semaines des votations du 13 juin, la tendance s'est inversée pour les deux initiatives anti-pesticides, qui seraient rejetées, selon des sondages de la SSR et de Tamedia. Le oui reste en tête pour les lois Covid, sur le CO2 et contre le terrorisme.

Si le vote avait eu lieu fin mai:

Le fossé entre les villes et les campagnes reste très net, même si l'approbation baisse clairement dans les grandes agglomérations. La polarisation par partis est également forte. Les sympathisants de la …

Lire l’article
Link zum Artikel