DE | FR

Cassis président! Ce qu'il faut savoir (à part son augmentation de salaire)

24 ans après Flavio Cotti, un nouveau Tessinois a été élu, mercredi, président de la Confédération. Découvrez le nombre de voix en sa faveur.
08.12.2021, 11:4208.12.2021, 16:37

Le conseiller fédéral tessinois PLR Ignazio Cassis vient d'être élu président de la Confédération ce mercredi. Il succède à Guy Parmelin.

Bulletins délivrés? 237
Bulletins valables? 197
Nombre de voix? 156

Alain Berset devient, lui, vice-président (nombre de voix: 156 voix). L'élection était pour ainsi dire une formalité: le poste est certes attribué par l'Assemblée fédérale, c'est-à-dire par le Conseil national et le Conseil des Etats, mais elle respecte le principe dit de l'ancienneté.

Ignazio Cassis - Bundespräsident 2022.
Ignazio Cassis - Bundespräsident 2022.Bild: KEYSTONE

Le principe est simple: le conseiller fédéral ou la conseillère fédérale qui n'a pas occupé le poste de président depuis le plus longtemps, ce qui est le cas d'Ignazio Cassis cette année, obtient le poste. Ce «principe» n'est pas du tout inscrit dans la loi. Il s'agit plutôt d'une tradition que suivent tous les partis au Parlement. Le Palais fédéral lui-même parle sur son site Internet d'une «règle non écrite». Cette année encore, l'élection du président de la Confédération n'a donc pas été un spectacle bourré de suspens.

C'est quoi un bon résultat?

La seule surprise concernait le nombre de voix qu'Ignazio Cassis pouvait obtenir. Rappelons qu'un très bon résultat, c'est à partir de 200 voix (au total, 246 parlementaires fédéraux peuvent déposer un bulletin de vote).

Mais les mauvais résultats ne sont pas rares. Pour les candidats du PS et de l'UDC, notamment en 2011, lorsque la socialiste genevoise Micheline Calmy-Rey n'avait obtenu que 106 voix.

Les avantages de Cassis

D'un point de vue juridique, un président fédéral n'a guère de droits supplémentaires par rapport à ses collègues: il n'est pas, comme en France ou en Allemagne, le «chef de l'État» (cette fonction est quasiment assumée par l'ensemble du Conseil fédéral). En tant que président fédéral, il joue toutefois le rôle de primus inter pares: «premier parmi ses pairs». Concrètement, ça a une incidence lorsque le Conseil fédéral se retrouve à égalité lors d'un vote interne. Dans ce cas, c'est Cassis qui pourra trancher l'année prochaine.

«Rire, c'est bon pour la santé»

Les nombreuses tâches de représentation comportent un autre avantage: le président de la Confédération peut faire les allocutions à la radio et à la télévision à l'occasion du Nouvel An et de la Fête nationale ou lors de la Journée des malades. De plus, il prend les devants sur certaines questions diplomatiques: il se rend plus souvent à l'étranger, par exemple en tant que représentant de la Suisse à l'Assemblée générale de l'ONU.

Enfin, il y a aussi un peu plus d'argent à la clé: en plus du revenu annuel de 454 581 francs, Cassis pourra faire péter le shopping l'année prochaine avec 1000 francs de plus par mois.

Qu'est-ce que ça signifie pour le canton du Tessin?

Avec l'élection de Cassis au Conseil fédéral, le canton a déjà pu fêter de nouveau un siège à l'exécutif. L'accès à la présidence est elle aussi quasi historique: pour trouver le dernier président de la Confédération tessinois - le politicien PDC Flavio Cotti - il faut remonter à un quart de siècle.

Le tout premier conseiller fédéral tessinois n'a d'ailleurs jamais été élu à la présidence: Stefano Franscini a apporté de nombreuses avancées à la Suisse - comme le recensement de la population. Mais l'Assemblée fédérale n'a pas voulu l'élire à la présidence de la Confédération en raison de son caractère introverti et d'une surdité croissante.

(pit + fv)

Voici le robot humanoïde le plus réaliste au monde

Et sinon dans l'actu...

Morges: le policier auteur des trois tirs mortels n'aurait «pas eu le choix»

Link zum Artikel

Un expert affirme avoir localisé le MH370 et cela semble plausible

Link zum Artikel

On a frôlé deux fois la catastrophe au marché de Noël de Genève

Link zum Artikel

#WTFJustin: Mais que signifie ce hashtag contre Justin Bieber?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cassis et la guerre: 7 minutes de banalités et puis s'en va
Ce jeudi 24 février, le hasard (malheureux) du calendrier des prises de paroles gouvernementales sous les premiers bombardements a fait se succéder un Emmanuel Macron majestueux et un Ignazio Cassis inexistant. Neutralité ne devrait jamais rimer avec pleutrerie.

Sept minutes de verbiage présidentiel pour une heure de conférence de presse comblée par des spécialistes. Sous les premiers bombardements russes en Ukraine, ce jeudi 24 février, c'est ce que le Conseil fédéral a eu de plus fort et de plus symbolique à offrir à ses citoyens. C'est vrai, son apparition furtive a été annoncée: Ignazio Cassis devait filer, conseil permanent de l'OSCE oblige. Sauf que, du symbole, il en aurait fallu.

L’article