DE | FR
Le GHB, aussi appelé la drogue du violeur, a été à la source de plusieurs rumeurs qui ont touché le pays.
Le GHB, aussi appelé la drogue du violeur, a été à la source de plusieurs rumeurs qui ont touché le pays.Image: sda

Une paille anti-GHB va sauver vos soirées

Plusieurs cas concernant des agressions sexuelles liées au GHB ont été rapportées ces derniers temps. Cinq étudiantes françaises ont peut-être la solution.
17.02.2022, 13:2817.02.2022, 17:07

En France, en Angleterre, mais aussi en Suisse, nous avons vu émerger, ces derniers mois, plusieurs témoignages d'agressions sexuelles des suites d'une ingestion involontaire de GHB.

Vidéo: watson
Le GHB, c'est quoi?
Le GHB est une substance incolore et inodore qui a la particularité d’avoir des propriétés sédatives, anxiolytiques et euphorisantes. Lesquelles la rendent particulièrement redoutable lorsqu’elle est utilisée par des prédateurs sexuels, notamment en la versant dans les verres d'alcool, entre autres.

Une solution qui nous vient de France

L'inquiétude grandissante de la gent féminine a poussé cinq étudiantes originaires de la ville de Nantes, en France, à créer un objet plutôt original: une paille anti-drogue qui détecte le GHB.

C'est le média français demotivateur qui rapporte la nouvelle. «L’idée c’est de pouvoir aller en soirée l’esprit tranquille», déclare l'une d'elles. Leur objectif? Protéger les femmes et stopper les agresseurs.

«On s’est dit que commercialiser une paille anti-drogue, ce serait une bonne idée parce que l’on connaît toute, de près ou de loin, quelqu’un qui en a été victime»
déclare l'une d'entre elles sur BFMTV

Elles se sont rapprochées d'une chimiste pour étudier la fiabilité de leur projet. Pour l'heure, les cinq étudiantes ignorent encore si elles vont aller jusqu'à créer un prototype de leur paille en vue de la commercialiser, indique BFM TV.

Comment ça marche?

Le concept est plutôt simple: accrocher un anneau jaune clair à une paille en acier inoxydable qui, au contact du GHB, changerait de couleur pour devenir vert foncé.

Si cette idée n'en est pour l'instant qu'au stade du projet, les cinq jeunes femmes ont d'ores et déjà contacté une chimiste afin de concrétiser leur invention. (sia)

Une idée qui n'est pas neuve

Ce n’est pas la première fois que l'idée d’une paille qui repère la drogue du violeur apparaît. Selon Le Point, en 2013 déjà, des chercheurs israéliens avaient mis au point une paille qui affichait un trait rouge au contact de deux drogues: le GHB ou la kétamine.

En 2017, à Miami, des lycéennes américaines, Victoria, Susana et Carolina (ici en image 👇) ont repris cette idée, racontait Paris Match à l'époque. Leur projet avait fait l'objet d'un financement participatif.

Au contact de la drogue, la paille devient bleue.
Au contact de la drogue, la paille devient bleue.source: DR

Grève au Canada des camionneurs

1 / 11
Grève au Canada des camionneurs
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un jeune handicapé mental exécuté à Singapour, pour «3 cuillères à soupe d'héroïne»
Arrêté en 2009 pour le trafic d’une petite quantité d’héroïne, un jeune Malaisien handicapé mental a été exécuté mercredi à Singapour.

Nagaenthran K. Dharmalingam, 21 ans au moment de son arrestation, transportait avec lui un paquet d’héroïne pesant quelque 43 g – l’équivalent d’environ «trois cuillères à soupe», selon Le Parisien. Le jeune homme a été condamné l'année suivante à la pendaison, dans le pays-Etat où la législation sur les drogues fait partie des plus strictes au monde.

L’article