DE | FR
Chloe Frammery, Mathematiklehrerin, Genf, spricht waehrend einer Medienkonferenz ueber das referendum STOP SwissCovid ! von Referendumgskomitee gegen die Covid19-App der Schweiz , am Dienstag, 21. Juli 2020 im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex)

Chloé Frammery se déclare «corona-sceptique» depuis le début de la crise sanitaire. Image: KEYSTONE

L'enseignante genevoise Chloé Frammery est suspendue pour complotisme

Connue pour ses idées jugées complotistes, Chloé Frammery ne pourra plus enseigner à la rentrée. Une enquête administrative est en cours.



Enseignant les maths dans une école secondaire depuis de nombreuses années, Chloé Frammery vient d'être suspendue par le Département de l'instruction publique genevois (DIP). Contactée par blick.ch, elle confirme:

«Je termine actuellement mon année sabbatique et je devais reprendre l’enseignement en août. Mais je suis suspendue et je ne sais pas jusqu’à quand»

Déjà sous enquête depuis l'été 2020

Souvent désignée comme figure de proue du mouvement complotiste francophone, principalement en Suisse romande et en France voisine, Chloé Frammery se déclare «corona-sceptique» depuis le début de la crise sanitaire.

abspielen

Chloé Frammery vue par Heidi.news Vidéo: YouTube/Heidi News

Elle avait déjà reçu un blâme de la part du DIP à l'été 2020, pour ses liens avec l'humoriste Dieudonné. Suite à cela, une enquête avait également été lancée par cette même institution, dès septembre 2020.

Chloé Frammery est désormais suspendue le temps d'une nouvelle enquête administrative. La raison? Des plaintes de parents d'élèves: L'enseignante évoquerait des thèses complotistes, des propos antivaccin ainsi que des propos climatosceptiques pendant les classes qu'elle enseigne.

Pour Pascal Junod, l'avocat de l'enseignante genevoise, les prises de position publiques reprochées à sa cliente «relèvent du pur délit d’opinion et ne constituent en aucun cas une violation de ses devoirs de réserve».

(jch)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Pas besoin de l'accord des parents pour se faire vacciner

A Fribourg, le tribunal cantonal a refusé le recours d'un couple qui contestait l’injection du vaccin aux jeunes de 12 à 15 ans.

Non, les ados qui souhaitent se faire vacciner n'ont pas à demander l'accord de leurs parents avant. Cela serait contraire aux dispositions de droit international en matière de droits de l’enfant, estime le Tribunal cantonal fribourgeois qui a rejeté le recours d'un couple demandant l’arrêt définitif de la campagne de vaccination envers les mineurs.

Le principal argument des recourants? Les jeunes ne couraient «qu’un risque de santé infime en cas d’infection par le Covid-19» rapporte le …

Lire l’article
Link zum Artikel