DE | FR
Image: shutterstock
A votre santé

Eviter les piqûres de moustique? Il suffit d'être bien accompagné!

Je fais partie des personnes que les moustiques privilégient en été. Autrement dit, je m'entoure des mauvaises personnes. Je m'explique: ces bestioles désagréables se posent sur la peau de personnes très spécifiques. Si vous êtes bien entourées, les moustiques vous laisseront en paix 😉.
25.06.2021, 07:57
Sandra Casalini
Sandra Casalini
Suivez-moi

Il paraît que les moustiques sont capables de piquer 40'000 fois par heure. Rien d'étonnant donc au fait que certaines personnes soient couvertes de piqûres en été. Sachez toutefois que les petits vampires ne mordent pas par pure méchanceté, mais pour préserver leur espèce. Seules les femelles moustiques piquent, car elles ont besoin de certaines protéines pour pondre leurs œufs, qu'elles ne peuvent produire elles-mêmes. Elles doivent donc les «prélever» dans le sang des humains ou des animaux.

Le mystère intrigue la science

Sous nos latitudes, on se plaint surtout des piqûres qui démangent. Mais dans les pays tropicaux, ces bêtes suceuses de sang peuvent aussi transmettre des maladies dangereuses. C'est pourquoi la science s'intéresse de près aux moustiques et à leurs préférences. Et les chercheurs ont déjà découvert beaucoup de choses. A commencer par les personnes qu'ils aiment particulièrement attaquer. La mauvaise nouvelle: il n'y a pas grand-chose que vous puissiez faire pour éviter d'être l'une de ces victimes préférées des moustiques. La bonne nouvelle: si vous réfléchissez bien aux personnes avec qui vous allez boire un verre en terrasse après le travail, vous pouvez éviter de devenir une cible.

C'est pourquoi, chères amies, chère famille et chers collègues, je privilégierai à l'avenir les profils suivants pour passer du temps avec vous à l'extérieur...

  • … les femmes enceintes. Les moustiques ne voient pas très bien, mais leur odorat est excellent. Ils dénichent leurs victimes principalement grâce au dioxyde de carbone, qu'ils perçoivent jusqu'à cinquante mètres! Les humains émettent du CO2 lorsqu'ils expirent, et plus leur respiration contient une quantité importante de ce gaz, plus il leur est facile de vous localiser. Comme les femmes enceintes doivent respirer pour deux (pour ainsi dire), elles expirent davantage de dioxyde de carbone. Honnêtement, je ne me souviens pas d'avoir été piquée plus souvent lorsque j'étais enceinte, mais cela semble assez logique.
  • … les personnes du groupe sanguin 0. Les scientifiques de l'Institut of Pest Control Technology à Chiba (Jap) ont découvert que ces personnes sont piqués deux fois plus souvent que celles du groupe sanguin A. Les groupes sanguins A et AB se placent entre les deux sur l'échelle de popularité auprès des moustiques. Comment ces derniers savent-ils notre groupe sanguin, me demanderez-vous? Environ 85% des gens l'affichent sans le savoir par un certain signal chimique sur leur peau. Les 15% restants ne sont visiblement pas du tout intéressants pour les moustiques, quel que soit leur groupe sanguin. En fait, avec mon groupe sanguin A, je peux m'asseoir quelque part et être piquée partout. Mais dès que ma fille - groupe sanguin 0 - s'assied à côté de moi, les suceurs de sang ne s'intéresseront qu'à elle.
  • … les personnes qui reviennent du sport. Outre le dioxyde de carbone, les produits métaboliques tels que l'acide lactique et urique ou l'ammoniac attirent également les moustiques. Ceux-ci sont sécrétés par la transpiration. La quantité de ces substances que produit une personne dépend de ses gènes, comme le montre cette étude britannique. Lorsque l'on fait du sport, par exemple, on produit davantage d'acide lactique, ce qui attire les petites bêtes. Mais bon, je dois encore réfléchir à la question de savoir si cela vaut la peine pour moi d'éviter les piqûres en passant une soirée à côté d'un sportif qui a zappé la douche.
  • … les buveurs de bière. C'est une étude scientifique qui affirme que les amateurs de bière sont plus susceptibles d'être piqués par les moustiques que les autres. La raison exacte n'est pas vraiment déterminée. Il se pourrait que la sueur prenne une composition différente après avoir consommée de la bière, mais aussi que la température du corps change et attire ainsi davantage les moustiques. OK, ça me va. Tant que je n'ai pas besoin de boire une chope moi-même, je suis heureuse d'en offrir une à quelqu'un d'autre si cela me permet d'éloigner les moustiques de ma peau.

Conclusion

Contrairement à la croyance populaire, les moustiques ne sont pas attirés par le «sang sucré» ni par les sources de lumière, mais principalement par des éléments sur lesquels on ne peut pas agir: les gènes, le groupe sanguin ou le métabolisme. Si l'on ne choisit pas ses amie(s) en fonction de son groupe sanguin ou du fait qu'elles soient actuellement enceintes, le meilleur moyen de prévenir les piqûres de moustiques reste de porter des vêtements longs ou d'utiliser des sprays anti-moustiques classiques.

Et vous, êtes-vous aussi des aimants à moustiques? Avez-vous une formule magique pour éviter les piqûres? Partagez-la ci-dessous en commentaire!

«J'aime pas les chiens»

Vidéo: watson
image: lucia hunziker

A propos de l'auteure:

Sandra Casalini écrit sur à peu près tout ce qui touche à son quotidien – avec une franchise toujours sans pitié et beaucoup d'auto-ironie. C'est d'ailleurs la tonalité de son blog «Rund um Gsund» («autour de la santé»), qui paraît une semaine sur deux sur watson. L'approche de Sandra en matière de santé est la même que celle qu'elle a adoptée pour élever ses enfants: elle n'est pas experte mais elle s'en sort plutôt bien dans les deux. Parfois avec de l'aide, parfois sans.

Les textes de Sandra Casalini sont régulièrement publiés dans le magazine pour parents «Fritz und Fränzi» et dans la «Schweizer Illustrierte». Elle donne également un aperçu hebdomadaire de sa vie avec des ados sur le blog de la «Schweizer Illustrierte» intitulé «Der ganz normale Wahnsinn» («La folie ordinaire»).
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse et les Windsor, une histoire de bouffe
Depuis 70 ans, la reine Elizabeth II est à la tête de la famille royale britannique. Les Windsor entretiennent une relation étroite avec la Suisse, pas sur le plan politique, mais en privé. Plongée dans les coulisses royalo-confédérales.

D’un côté la Suisse, démocratie plusieurs fois centenaire, de l’autre, la maison royale d’Angleterre: le contraste ne pourrait pas être plus grand pense-t-on, avant de s’asseoir ensemble autour d’une table. Dressée, soyons précis. Car le trait d’union entre ces deux institutions est la nourriture, et même les agapes pour être plus précis.

L’article