DE | FR
Parlons cash

Comment investir toi-même dans des actions et ce que tu dois savoir​

Et si tu achetais directement des actions au lieu d'opter pour un compte épargne, des fonds, des ETF ou des robots-conseillers? Voici ce que tu dois savoir à ce sujet.​
09.12.2021, 13:5514.12.2021, 11:36
Olga Miler
Olga Miler
Suivez-moi

Songes-tu à investir certaines de tes économies dans des actions ou l'as-tu déjà fait? L'enquête annuelle réalisée par Moneyland auprès de 1500 personnes en Suisse montre que, malgré le Covid-19 et les taux d'intérêt négatifs, beaucoup parmi nous investissons de manière plutôt timide, voire pas du tout. Ainsi, selon l'étude, moins d'un tiers (27%) sont investis en actions sous une forme ou une autre. Le compte épargne (80%) et le compte privé sont toujours les plus appréciés – près de 50% déclarent y avoir déposé un montant «important» ou «moyen». On constate également de nettes différences entre les sexes en matière de placements en actions, les hommes étant presque deux fois plus nombreux (36%) que les femmes (19%) à déclarer avoir investi dans des actions. Tu trouveras ici le graphique de popularité des différents placements (en allemand).

Dans le cadre de mes présentations, je constate que les placements en actions ont pris de plus en plus d'importance ces derniers mois – pour les femmes comme pour les hommes. Si, par le passé, les questions relatives aux titres dans le cadre du pilier 3a étaient très nombreuses – selon l'étude, les titres 3a ont désormais rejoint les comptes d'épargne –, les questions sur les placements en fonds/ETF et en actions sont désormais plus fréquentes. Pour tous ceux qui envisagent d'investir dans des actions, voici donc quelques faits et conseils utiles pour commencer.

Quelles sont les possibilités?

Il existe différentes possibilités d'investir en actions en fonction de ton objectif. Voici quelques-unes des plus courantes: investir dans un fonds/ETF, utiliser un outil en ligne qui te permet de constituer un portefeuille ou choisir toi-même les entreprises dans lesquelles tu veux investir en achetant leurs actions individuelles.

Le bon choix (pour toi) dépend de tes circonstances personnelles, par exemple du temps dont tu disposes ou que tu veux consacrer, de ta préférence pour certaines thématiques pour lesquelles il n'existe éventuellement aucun fonds, mais aussi de ta situation financière générale.

Miser sur des fonds ou sur des actions individuelles?​

Si tu composes toi-même ton portefeuille d'actions individuelles, tu bénéficies des avantages suivants:

  • Un grand contrôle sur tes investissements, car tu sélectionnes toi-même les entreprises. Cela peut aussi être très avantageux pour les critères de durabilité: tu sais ce qu'il y a dedans.
  • Investissement direct dans des thématiques ou des entreprises spécifiques qui t'intéressent.
  • Spéculation sur des rendements plus élevés.​
  • Possibilité d'investir dans des thématiques ou des secteurs pour lesquels il n'existe peut-être pas de fonds ou d'autres investissements.
  • Tu peux exercer des droits en tant qu'actionnaire.​

Toutefois, de tels investissements présentent également des inconvénients:

  • Risque de perte élevé pouvant aller jusqu'à la perte totale du montant investi.
  • Temps important consacré à la recherche pour l'achat mais aussi à la gestion du portefeuille.
  • Risques de concentration, surtout si tu n'as que peu de titres.
  • Frais: surtout dans le cas des petits montants et si tu dois acheter ou vendre plus souvent, les frais qui y sont liés peuvent réduire considérablement les bénéfices.
  • Les erreurs de placement se produisent plus rapidement: les fluctuations des cours peuvent te pousser à commettre des erreurs liées à l'instinct grégaire, par exemple si tu achètes lorsque tout le monde achète et que le prix est élevé, ou tu vends de manière inopportune lorsque le prix est bas, car les fluctuations te mettent sous pression.

Par rapport aux actions individuelles, les fonds présentent les avantages et les inconvénients suivants:​

Avantages:

  • Utilisation simplifiée et moins de temps consacré à la recherche et à la gestion.​
  • Risques de concentration moindres, car un fonds peut contenir plusieurs entreprises et éventuellement des classes d'actifs ou suivre un indice.​
  • Possible avec de petits montants et, selon le fonds, plus économique.
  • Moins sensible aux erreurs de placement.

Inconvénients:

  • Tu as moins d'autodétermination, car tu ne peux pas retirer toi-même des titres du fonds.​
  • Le rendement est aussi bon que le rendement de l'ensemble du fonds. Pour ceux qui suivent un indice, il est similaire à l'indice.
  • Les frais, en particulier pour les fonds gérés activement, peuvent réduire le rendement.

Conseils et outils pour investir avec des actions individuelles​

  1. Vérifier les finances et, le cas échéant, exploiter d'abord d'autres possibilités comme le pilier 3a en titres, n'investir que l'argent disponible que tu peux supporter en cas de perte totale du montant investi.​
  2. Déterminer une stratégie et un objectif de placement: connaître ta tolérance personnelle au risque, fixer un objectif de rendement, définir l'horizon de placement. Distinguer si tu fais de la spéculation à court terme ou si tu veux investir à long terme.​
  3. Ouvrir le bon compte-titres: broker/courtier en ligne, banque, banque directe et garder absolument un œil sur les frais, que ce soit pour le dépôt, les transactions, les éventuels frais de change, mais aussi pour un changement de prestataire si tu souhaites en changer plus tard. Pense en outre à vérifier quelle documentation fiscale est fournie en standard et ce qui entraîne éventuellement des frais supplémentaires.
  4. Rechercher des actions: choisir les secteurs préférés, observer le marché, analyser les leaders par secteur, rechercher les actions appropriées. Pour la recherche et l'évaluation, une combinaison de critères est appropriée, par exemple la croissance et le rendement de l'entreprise, mais il faut également tenir compte de la force de la marque, de la viabilité du secteur, des projets futurs, etc.​
  5. Constituer un portefeuille d'actions: choisir les différents titres en fonction de ton objectif d'investissement; la diversification est également importante pour un investissement en actions individuelles. Des études ont montré qu'environ 15 à 30 titres suffisent. Au-delà, l'effet de diversification est faible. Pour la répartition au sein du portefeuille, des études ont montré qu'il suffisait de répartir l'argent de manière égale, les approches compliquées n'étaient pas supérieures.
  6. Gérer le portefeuille en fonction de tes objectifs: si tu spécules à court terme, tu dois surveiller régulièrement ton portefeuille et, selon ton objectif, il vaut la peine de prendre des bénéfices (partiels) et de limiter rapidement les pertes. Si tu investis à long terme, tu dois être prêt à supporter les fluctuations et à éviter les réactions précipitées. Il est important d'être bien et régulièrement informé au sujet de «tes» entreprises et des marchés boursiers afin de pouvoir réagir en conséquence.

Idées et outils pour la recherche d'actions

Tu trouveras par exemple des informations sur les différentes entreprises dans les rapports annuels et dans la section «Investor Relations» de chaque entreprise.

Utiliser les sites de données de marché, par exemple l'explorateur d'actions du SIX Group (en anglais), les listes des meilleures actions comme par exemple schweizeraktien.net ou les listes d'investisseurs à succès, telles que le site gurufocus.com (en anglais) qui permet de consulter les actions de nombreux investisseurs différents comme Warren Buffet, Bill Gates, etc.

Utiliser les médias et portails d'information, mais aussi les infos des prestataires, qui mettent souvent à disposition des possibilités de comparaison et des listes.

Comme tu le vois, investir dans des actions individuelles peut être très amusant, mais cela demande aussi de l'intérêt et le temps nécessaire. J'ai commencé une expérience il y a 18 mois et j'ai constitué un petit dépôt avec 2000 francs, avec un ETF mondial, un ETF durable sur les énergies renouvelables et des actions individuelles dans l'hydrogène, car je ne trouvais pas de fonds d'hydrogène. Le résultat après 18 mois? Le portefeuille est globalement positif, les ETF ont bien évolué... Quant à l'entreprise d'hydrogène? Eh bien, elle affiche un rendement négatif à deux chiffres en %... Même si j'attends encore un peu dans l'espoir d'une légère amélioration. 😉

L'investissement en actions individuelles est-il fait pour toi ou es-tu déjà un(e) expert(e) en la matière? Quelles expériences as-tu faites?

Olga Miler ...
... a travaillé pour UBS pendant plus de dix ans dans diverses fonctions. Elle a notamment mis sur pied le programme de promotion des femmes et l'UBS Gender ETF. Plus récemment, elle a fondé la start-up SmartPurse, une plateforme sur laquelle elle propose des cours et des ateliers numériques sur la finance pour les femmes. L'année dernière, Miler a tenu le blog watson «Frauen und Geld» (Les femmes et l'argent) et cette année, elle nous fait bénéficier de son expertise via «Parlons cash».

L'explication d'un expert sur l'explosion du mouvement antivaccin

Parlons Cash! les derniers épisodes

Comment les petits investisseurs influencent le cours des actions

Link zum Artikel

5 choses à savoir sur l'inflation – et son rôle pour tes placements

Link zum Artikel

Comment trouver ton chemin dans la jungle des frais financiers​

Link zum Artikel

3 conseils pour te préparer à une urgence inattendue

Link zum Artikel
Le présentéisme, un tueur de performances: fais quelque chose!
La pression au travail augmente. C'est ce que montre le Job Stress Index, une enquête représentative réalisée par Promotion Santé Suisse auprès des salariés. Conséquence: les performances professionnelles diminuent. Un désastre pour l'employeur et les salariés. Comment y remédier? Nina Zumstein, experte en gestion de la santé en entreprise, donne des conseils pour trouver de l'énergie dans le travail quotidien au lieu de la gaspiller.

Tu connais peut-être la situation: tu viens de vivre une période de travail intense. Il a fallu te donner à fond pendant plusieurs semaines. Les choses se sont calmées depuis, mais tu te sens épuisé. La pression est retombée. Malgré tout, tu te sens insatisfait et tu ne fais pas grand-chose. Dans le meilleur des cas, tu te ressaisis peu de temps après et tu continues de travailler. Dans le pire des cas, tu restes improductif pendant un certain temps. Imagine que la phase intensive dure des mois ou des années. Il peut en résulter que, tout à coup, plus rien n’aille.

L’article