DE | FR
Bild

Le regard: Une des clés d’une bonne trajectoire

Le volant? Le guidon? Tout le monde sait qu’ils permettent de changer la trajectoire d’un véhicule. Mais aussi étonnant que cela paraisse, le véritable instrument qui permet de tourner – et d’effectuer un bon virage – c’est le regard. A moto et à vélo particulièrement, ça saute vite aux yeux.

Martin  Bolliger
Martin Bolliger



Le regard!

Tous les moniteurs, tous les coachs de conduite et tous les pilotes le disent, le rediront et le répéteront encore : le-re-gard ! Ça paraît incroyable, pourtant c’est vrai: que ce soit à trottinette, à vélo, en scooter, à moto ou en voiture, le véhicule va très exactement là où se porte le regard du conducteur. Imparable!

«C’est aussi vrai et efficace en entrant à 160km/h dans la courbe de Signes sur le circuit du Castellet que pour aborder à 25km/h le virage de l’église à Trifouillis-les-Oies»

Comment expliquer sinon qu'au beau milieu d’une route en ligne droite se trouve parfois une trace de freinage nette qui quitte la route pour terminer au pied du seul arbre, piquet ou poteau à deux kilomètres à la ronde?

Parce que pour une raison X ou Y, l'attention du conducteur a baissé et son regard s’est focalisé sur le seul obstacle en vue à cet endroit et le véhicule a docilement suivi la trajectoire…

Regarder loin en avant

Une fois cette évidence admise, tout devient plus simple : le vététiste va regarder la ligne idéale au lieu du caillou et le motard va fixer son attention sur la sortie de la courbe plutôt que sur l'arbre au bord de la route. Il est donc essentiel et ce, peu importe le véhicule utilisé, de regarder loin en avant là où la trajectoire idéale mène. Même lorsqu'elle est invisible.

«Dans une courbe, l'astuce est d’imaginer le tracé en anticipant toujours le plus difficile, comme un virage qui se resserre ou un obstacle. On peut ainsi se préparer et diminuer le temps de réaction en cas de pépin réel»

Au guidon d’un deux roues, avant même d'avoir commencé à pencher, il faut ainsi visualiser la ligne de conduite idéale à travers la courbe. Et, si on ne voit pas la sortie du virage, imaginer l’arrivée d’un autocar ou d’un camion. Cela permet de s’écarter suffisamment du milieu pour que le haut du corps reste bien sur son côté de la chaussée, au lieu d’aller empiéter sur la voie d’en face comme c’est hélas bien trop facilement le cas.

A moto aussi

C’est exactement ce que les apprentis motards exercent en roulant en cercle pour leur permis. Dès qu’ils regardent ailleurs en tournant ostensiblement la tête, en regardant là où ils veulent aller, ils s’aperçoivent que, comme par magie, leur moto y va «toute seule». Et cela fonctionne de la même manière avec tous les autres véhicules.

A force d’entraînement et d’expérience, porter son regard au loin devient une seconde nature et il n’est plus nécessaire d’y penser activement lors de trajets, peu importe qu’on soit à trottinette, à vélo, à moto ou en voiture. Et c’est tant mieux ! L'anticipation passe en somme aussi par le regard.

Eux, n'ont pas regardé très loin

Vidéo: watson

Plus d'articles «Actu»

La Russie devient le pays d'Europe le plus endeuillé par le Covid

Link zum Artikel

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

ça roule

Les systèmes d’assistance ne remplacent pas le conducteur

Les systèmes d’assistance des voitures modernes sont de plus en plus sophistiqués. Pour autant, ils n’ont rien à voir avec un «pilote automatique». L’automobiliste doit toujours rester attentif.

L’aventure a commencé avec des dispositifs simples; un «bip-bip» pour rappeler que la ceinture n’a pas été bouclée, puis le GPS. Ensuite sont arrivés les «bip-bip» du radar de recul, l’indication lumineuse dans le rétroviseur pour prévenir qu’un véhicule est en approche dans l’angle mort, puis les radars et caméras avant permettant à la voiture de conserver une distance avec le véhicule qui la précède.

Tout cela a permis de décharger le conducteur d’une partie du stress de la conduite. Jamais …

Lire l’article
Link zum Artikel