Blogs
Watts On

Peugeot contre-attaque et passe à l'électrique avec son e-3008

Peugeot e-3008
Bestseller incontesté de Peugeot, le 3008, dans sa troisième génération, passe à l'électrique.Image: Peugeot
Watts On

Peugeot contre-attaque et passe à l'électrique avec son e-3008

Comme la réponse du berger à la bergère, Peugeot répond à Renault et son nouveau Scenic E-Tech Electric avec l'e-3008. Un modèle aux enjeux ô combien importants pour la marque et le groupe Stellantis. Premières impressions.
03.10.2023, 09:2303.10.2023, 11:23
Jerome Marchon
Jerome Marchon
Suivez-moi
Plus de «Blogs»

Lancé en 2016 et produit à plus de 1,3 million d’exemplaires, le 3008 de deuxième génération est sans conteste LE carton de Peugeot ces dernières années. L’heure est venue de lui donner une succession. C’est un exercice toujours périlleux s’agissant d’un modèle populaire, auquel s’ajoute la concurrence acharnée que se livrent les constructeurs dans ce segment C ainsi que la transition de l'industrie vers l’électromobilité. Afin de d’emblée l’inscrire dans l’air du temps, Peugeot a décidé de dévoiler en premier la version 100% électrique, l’e-3008, avant d’être décliné dans les prochains mois en motorisation hybride et hybride rechargeable sur lesquels aucun détail n’a filtré.

Entre évolution et révolution

Le nouveau 3008 change totalement, mais sans heurter. L’évolution stylistique est remarquable tout en restant cohérente avec le reste de la gamme Peugeot. Cette silhouette fastback moderne et ses proportions habilement calculées lui confèrent muscles et dynamisme.

Peugeot e-3008
Coupé? Pas tout à fait, c'est un profil Fastback.Image: Peugeot

Si d’apparence il apparaît plus petit que la génération qu’il remplace, le nouveau 3008 est en réalité 9 cm plus longs. L’efficience aérodynamique a également retenu toutes les attentions: le coefficient de traînée (Cx) affiche 0,28. Un résultat qui situe le e-3008 parmi les SUV électriques les plus efficients sur ce point.

Peugeot e-3008
Image: Peugeot

Toujours agressive, la face avant adopte de petits projecteurs LED prolongés par des griffes lumineuses alors que la calandre s’élargit au maximum, semblant vouloir avaler la route. L’arrière, massif, suggère la robustesse et le logo Peugeot est remplacé par un lettrage central de la marque et du modèle.

Peugeot e-3008
Une poupe massive, comme taillée à la serpe.Image: Peugeot

A l’intérieur, Peugeot fait aussi évoluer le concept de i-Cockpit. Si le volant compact est toujours de la partie, l’instrumentation et l’infodivertissement logent désormais dans une large dalle incurvée et partiellement tactile de 21 pouces. Un second écran, au centre, fait office de console et intègre les «i-Toggles», ces raccourcis vers certains menus de l’interface. Cette dernière se met également au goût du jour, notamment pour l’électromobilité avec l’intégration d’un planificateur de trajets et recharges.

Peugeot e-3008
Le cockpit s'équipe d'un écran de 21 pouces semblant léviter au-dessus de la planche de bord.Image: Peugeot

L’ensemble de l’agencement évolue ici aussi dans la modernité avec une attention particulière aux matériaux valorisant un cockpit où l’espace et le confort règnent en maîtres.

Jusqu’à 700 km d’autonomie

Renault avait mis en avant les 620 km d’autonomie que promet son Scenic électrique. Peugeot enfonce le clou et annonce jusqu’à… 700 km de rayon d’action. Plusieurs variantes du e-3008 seront proposées:

  • En entrée de gamme, un 2-roues motrices et simple moteur de 210 ch et batterie de 73 kWh.
  • Au-dessus, une version «Dual Motor» avec une batterie identique, pour 320 ch au total. Ces deux moutures promettent 525 km d’autonomie.
  • Enfin, une version « grande autonomie », 2-roues motrices (230 ch) et une batterie de 98 kWh permettront d’atteindre les 700 km d’autonomie.

Le e-3008 supporte une recharge rapide jusqu’à 160 kW en courant continu, permettant de recouvrir de 20 à 80% de batterie en 30 minutes.

Les enjeux autour de sa nouvelle plateforme

Le nouveau Peugeot 3008 est le premier modèle de la galaxie Stellantis à adopter la nouvelle plateforme « STLA Medium » (ou «STLA M») conçue pour les véhicules de segments C et D et optimisée pour les motorisations électriques tout en restant compatible pour un groupe motopropulseur thermique.

Peugeot e-3008
Le 3008 est le premier modèle du groupe Stellantis à reposer sur la nouvelle plateforme STLA Medium.Image: Peugeot

Une fois essaimée au sein des diverses marques du groupe, Stellantis prévoit d’écouler jusqu’à 2 millions d’unités produites chaque année sur la plateforme STLA M. La réussite de son déploiement à grande échelle est une nécessité pour le constructeur franco-italo-américain s’il souhaite rester dans la course face à la déferlante des constructeurs chinois en embuscade sur les marchés européens. Parmi ses attributs clés, l’autonomie promise jusqu’à 700 km.

Peugeot e-3008
Le Peugeot e-3008 fera ses débuts en public à Zürich en novembre.Image: Peugeot

Le nouveau Peugeot 3008 fera ses débuts européens en public à Zurich, dans le cadre d’Auto Zürich du 2 au 5 novembre prochain. La commercialisation du modèle débutera au premier trimestre 2024 à un tarif encore inconnu.

A propos de l'auteur:

Image
Image: zvg
Jérôme Marchon est ...
... un passionné de voitures depuis sa plus tendre enfance. Il a commencé sa carrière professionnelle dans le secteur financier, mais a très vite contribué à la création d'un blog sur l'automobile - jusqu'à ce qu'il fonde finalement son propre blog. La suite de son parcours l'a conduit à la rédaction en chef de la Revue Automobile. Depuis 2018, il travaille en tant qu'indépendant et écrit pour différents médias automobiles et généraux, imprimés et numériques, en Suisse et à l'étranger. Jérôme Marchon travaille également comme traducteur et conseiller en contenu rédactionnel pour des événements automobiles et des constructeurs automobiles.
La conductrice d’une Tesla filmée endormie au volant
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici pourquoi les Genevois ont une passion pour les marmites
En décembre 1602, le duc de Savoie tenta un coup de force contre la cité de Genève, mais l’attaque échoua et la ville acquit définitivement son indépendance. La ville fête ce week-end cette victoire devenue une légende. Récit.

Dans la nuit du 12 décembre 1602, Genève connut des heures tourmentées. Les Savoyards attaquèrent la cité avec quelques milliers d’hommes et leur avant-garde avait déjà franchi les remparts à l’aide d’échelles lorsque l’alerte fut donnée. Il était prévu que les premiers soldats ouvrent les portes de la ville au gros des troupes, mais ils n’y parvinrent jamais.

L’article