DE | FR
Image: shutterstock

Un an de confinette🥳: on était si bien parti

En mars 2020, on revêtait notre plus beau jogging et on tapait des mains à 21h. Nos intentions étaient bonnes. Un an plus tard, on a bâché.
15.03.2021, 20:0016.03.2021, 09:30
Suivez-moi

Le pain🥖

Au début de la confinette, malgré notre intolérance au gluten, on s'est chauffé pour faire notre propre pain au levain. On a regardé des tutos en se disant: «Mais c’est facile!» On a même instagramé notre œuvre, persuadé d’être paré pour la vie en cottage.

Aujourd’hui: On se dit que le pain, c’est bon, mais que c’est chiant à faire.

Image: giphy

Les voisins âgés💔

Au début de la confinette, on était solidaire. On faisait les courses pour cet adorable couple d'octogénaires qui habitent sur le palier d’en face.

Maintenant, on serait prêt à sacrifier les vieux sur l’autel de la réouverture des bars. D'ici là...

Le Conseil fédéral🤨

Au début de la confinette, on savait qu’ils étaient sept et qu’il y en avait un qui s’appelait Alain Berset (l'homme au crâne bien lustré, je crois).

Maintenant, on ne connaît toujours par leurs noms mais quand on les voit ensemble, on sait que ça n'est pas une bonne nouvelle.

Image: keystone/giphy

Les apéros🍷

Au début de la confinette, on faisait des apéros sur House Party ou Zoom, soi disant pour créer du lien social.

Maintenant, on se bourre la gueule tout seul. Et comme tout le monde le fait, personne ne juge.

GIF animéJouer au GIF
Image: giphy

La solidarité🤝

Au début de la confinette, on applaudissait au balcon avec les voisins en mode: «C'est tellement beau de voir cette union». Même que parfois, on faisait du bruit avec des casseroles.

Maintenant, si on voit que nos voisins sont plus de cinq, on appelle les flics.

GIF animéJouer au GIF
Image: giphy

Les festivals🎸

Au début de la confinette, on se disait que Paléo allait avoir lieu en mode: «C'est bon tranquille, on va pouvoir manger des hot-fondues en s'époumonant sur du Céline.»

Maintenant, on écoute des albums live pour avoir l’impression d’être en concert (en pleurant dans le noir).

Image: facebook

Le sport💪

Au début de la confinette, on s'est motivé à faire du fitness à la maison, en poussant les meubles, devant des vidéos YouTube.

Maintenant, on ne descend même plus les poubelles, on les lance depuis le 3e étage.

La nature🌱

Au début de la confinette, on allait se poser dans des parcs pour caresser l’herbe.

Maintenant, l’herbe, on la fume dans le canapé en attendant le livreur Uber Eats.

Image: giphy

Les vacances🌴

Au début de la confinette, on se disait que ce serait sympa de faire des vacances en Suisse, genre: «Les Grisons, il paraît que c’est ma-gni-fique!»

Maintenant, on n'est toujours pas dépaysé et en plus on est pauvre.

Les masques🎭

Au début de la confinette, on disait tout le temps: «merde! mon masque» en allant faire les courses.

Maintenant, on dit toujours «merde! mon masque».

Voici un rébus

Image: shutterstock

Le contact physique🤲

Au début de la confinette, on voulait que personne ne nous touche.

Maintenant, on va exprès chez le coiffeur pour qu’il nous fasse un massage crânien.

Image: giphy
Si la confinette était une chanson, ça serait:

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

Ce Belge est champion de cheval de bois et il est en Une de Sports Illustrated🏆

Link zum Artikel

Contre toute attente, Love Hard est un bon film de Noël

Link zum Artikel

Les boulets de la semaine

Link zum Artikel

Les pompiers australiens savent comment nous faire acheter des calendriers

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Koh-Lanta, épisode 12: «Mais Ambre, elle se prend pour qui???»
Chaque mardi, Marie-Adèle regarde Le Totem Maudit avec un œil sur la télévision, un autre sur Twitter. Cette semaine, Ambre est une piñata force 1000 et Jean-Charles, un chaton qu'on a envie d'adopter.

Ambre a eu l'outrecuidance d'envoyer Jean-Charles en épreuve de dernière chance en lui disant en somme que c'est pour son bien, qu'il doit «faire ses preuves» sur Koh-Lanta et «reprendre confiance en lui». Ambre, c'est vraiment cette supérieure hiérarchique qui te surcharge de travail et te dit: «vois-le comme un challenge.»

L’article