Divertissement
International

Twitter réagit à la vidéo de Zemmour et c'est hilarant

Présidentielle 2022

Internet n'a pas raté Zemmour: vive la France et SURTOUT vive Twitter!

Il a annoncé aujourd'hui 30 novembre sa candidature à l'élection présidentielle française. Le polémiste s'est fendu d'un discours de plus de dix minutes, partagé sur les réseaux sociaux. Twitter s'en est donné à cœur joie.
30.11.2021, 17:4201.12.2021, 09:06
Gelöschter Benutzer
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

«MDR», peut-on lire sous ce tweet effectivement très rigolo.

Il y a aussi une super vidéo Youtube produite par Steven Spielberg, avec plein d'images non créditées, sur fond de Beethoven👇

Il a demandé à Beethoven s'il avait le droit de prendre sa track?

Les avocats du compositeur sont sur le coup.

Pas content.

Et après, Zemmour criera à la censure...

Zemmour n'est pas le premier à maîtriser la musique classique...

Mettez le son pour apprécier la voix Siri d'il y a 20 ans (old but gold)

L'animateur Bertrand Chameroy a plié le game avec son commentaire.

Sarcasme? Sarcasme.

Merci Père Noël🥰

Trois en chimie???

Pardon d'être dans mon tunnel mais... et Beethoven alors?

Qui veut encore un peu de chapon?

On peut dire ce qu'on veut, la naphtaline ça conserve super bien.

C'est parce qu'elle a été colorisée.

Plus d'info ici👇

La manif' contre la venue de Zemmour à Genève:

Vidéo: watson

On se quitte sur Kim Jong-un et son manteau en cuir very chic:

1 / 6
Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir
source: epa kcna / kcna
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Joe Biden tente le tout pour le tout pour séduire son camp
A quelques mois de la présidentielle, le président américain a annoncé des mesures de régularisation qui pourraient bénéficier à des centaines de milliers de personnes. Des annonces qui n'ont pas manqué d'être condamnées aussitôt par son rival républicain Donald Trump et par la droite.

Dans un discours mardi à la Maison-Blanche, Joe Biden a déployé des trésors de réthorique et de grandes promesses: «Nous pouvons à la fois sécuriser la frontière avec le Mexique et fournir des voies légales d'immigration.» Le démocrate en a évidemment profité, par la même occasion, pour critiquer Donald Trump, l'accusant d'alimenter les «peurs» des Américains et jugeant «scandaleux» de dire que les migrants sont des «animaux» qui «empoisonnent le sang» du pays - comme l'a fait l'intéressé.

L’article