DE | FR
Bild

Image: keystone

Pourquoi personne ne veut faire le challenge de JLo? (snif!)

La star a lancé un défi à ses fans pour célébrer les 20 ans de la chanson «Love Don’t Cost a Thing». Problème: la mayonnaise n'a pas pris.



C’est un peu comme quand quelqu’un se lève à un dîner pour dire «On passe au salon? C’est plus sympa» et que tout le monde reste assis dans la salle à manger. Vous la connaissez cette sensation désagréable de découvrir que vous n’êtes pas un leader?

C’est sûrement ce qu’a ressenti Jennifer Lopez après avoir lancé le 24 janvier un challenge à ses fans. Dans la vidéo partagée sur les réseaux sociaux (ci-dessous), elle parodie une scène mythique de son clip «Love Don’t Cost a Thing» dans laquelle elle enlève avec panache son manteau et ses bijoux. «Je suis impatiente de voir vos rendus!», a-t-elle écrit sur Twitter.

Mais voilà, sur Twitter, c’est pas le monde des bisounours. Au lieu de reproduire le défi, les internautes l'ont trashé. Certains ont dit que la star allait finir par devoir payer les gens pour qu’ils le fassent. Aïe, ça pique.

(Traduction: J'ai cliqué sur le hashtag et vraiment personne n'a relevé le challenge.)

Voilà ce qui arrive quand on essaie de réaliser le challenge:

Même Cristina ne valide pas:

Animiertes GIF GIF abspielen

Image: giphy

Pourquoi le challenge de JLo fait un bide?

Pour ceux qui veulent se souvenir (et revoir cette fabuleuse danse sur fond vert), voici le clip:

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

«Y a toujours un Valaisan qui dit: c'est pas du valaisan ça»

Link zum Artikel

Une salade de Brad, de carottes et de farfalle

Link zum Artikel

Ces films avec des chiens vont vous faire pleurer

Link zum Artikel

Les enfants sont formidables

Link zum Artikel

On vous raconte cinq jours d'émeutes en Espagne

Des violences ont éclaté suite à l'arrestation du rappeur Pablo Hasél, auteur de tweets insultants envers la police espagnole. Récit d'une semaine houleuse.

Pablo Hasél est une figure du rap catalan. Condamné à neuf mois de prison pour avoir insulté la police et la monarchie dans des tweets, son arrestation a déclenché des émeutes à travers le pays. Les événements, en cinq jours:

Hasél refuse de se rendre à la police, car il estime sa condamnation injustifiée. Il passe la nuit barricadé dans une université de Lérida, sa ville natale, à une heure de Barcelone.

Les forces de l'ordre débarquent à l'aube et placent le rappeur en détention. La sentence …

Lire l’article
Link zum Artikel