DE | FR
Vidéo

Deux influenceuses romandes nous parlent de cyber-harcèlement

Les réseaux sociaux, ce n'est pas qu'amour, gloire et beauté. C'est aussi des haters qui vont parfois jusqu'à harceler les influenceurs. Deux Romandes témoignent.
29.06.2021, 07:5612.04.2022, 16:48
Présenté par
Branding Box
Présenté par
Branding Box
Suivez-moi
Suivez-moi

Derrière les selfies et autres concours dont nous arrosent les influenceurs, on trouve aussi des haters. Des gens qui n'hésitent pas à harceler les créateurs de contenu avec des commentaires et messages haineux tels que «t'es moche», «je t'attends en bas de chez toi» ou encore «de toute façon, t'es stupide».

Les influenceuses romandes Marion Kaelin (@marionkaelin) et Sarah (@ahungryblonde_) nous racontent l'envers du décor.

Vidéo: watson
Nous reversons 2% de nos bénéfices à la lutte contre le cybermobbing
Tout le monde a le droit de se sentir beau et c'est ce que nous défendons. Notre initiative «Respect Everybody's Beauty» vise plus de respect et moins de haine dans l'espace numérique. Lorsque vous achetez des produits de nos marques, vous soutenez avec nous les projets de Pro Juventute contre le cybermobbing.
Image de promotion
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A 81 ans, il devient une star de la chanson
La passion de Dave Williams, 81 ans, c'est le chant. Cet ancien assistant médical a séduit les résidents d'une maison de retraite lors d'une performance impromptue qui est devenue virale sur TikTok.

Le personnel de «Park View Nursing Home», une maison de retraite à Liverpool, avait organisé un festival avec des jeux et des rafraîchissements pour ses résidents, leur famille et leurs amis dans le cadre d'une collecte de fonds en juillet dernier. Les invités appréciaient une performance d'un chanteur mandaté pour l'occasion lorsque Dave Williams, un pensionnaire de 81 ans, a demandé s'il pouvait pousser la chansonnette.

L’article