DE | FR

La banque HSBC compte supprimer une centaine de postes en Suisse

Dans le même temps, l'établissement assure vouloir rester en Suisse. Explications.
14.02.2022, 09:5714.02.2022, 12:09

La banque affirme vouloir maintenir sa présence en Suisse, mais HSBC Private Bank Switzerland a l'intention de supprimer une centaine de postes d'ici à fin 2023. Les fonctions de support seront touchées.

HSBC Private Bank compte près de 800 employés en Suisse, pour une masse sous gestion de l'ordre de 65 milliards de francs. Le directeur général d'HSBC Private Bank Switzerland Alexander Classen a parlé dans la presse de l'exercice 2021 comme d'«une année de résilience, plutôt bonne». En 2015, la banque avait annoncé la suppression de 260 postes sur les 1350 qu'elle comptait à l'époque.

Comment HSBC explique sa décision?

Alexander Classen a précisé:

«Nous modernisons notre infrastructure informatique en déplaçant certains services vers un cloud (réd: stockage sur des serveurs à distance) basé en Suisse. Avec la relocalisation de certains rôles mondiaux et régionaux dans les fonctions support, cela conduira probablement à ce que certains postes en Suisse soient impactés.»

Dans le journal Le Temps, il expliquait que «ce plan global coûterait plusieurs dizaines de millions sur les deux à trois prochaines années», tandis que les économies réalisées seront «substantielles».

Quelles sont les conséquences?

Une partie des emplois dans l'informatique sera supprimée à Genève, quand des postes de support seront délocalisés vers Londres, Hong Kong ou d'autres régions. Un plan social pourrait être enclenché, a expliqué le banquier au quotidien genevois.

Des investissements en Suisse

Dans le même temps, l'établissement compte investir «plusieurs dizaines de millions de francs», en Suisse, dans la couverture de marchés jugés clés au Moyen-Orient et en Allemagne. La banque a récemment «demandé une licence» outre-Rhin et va bientôt ouvrir un bureau au Koweït «pour élargir notre empreinte déjà forte au Moyen-Orient», a ajouté le responsable auprès d'AWP.

L'offre doit aussi s'étoffer en direction de la clientèle très fortunée. Le recrutement de chargés de relation clientèle et de conseillers en investissement doit accélérer «dans les années à venir». Alexander Classen a assuré que «HSBC reste pleinement engagée envers la Suisse», un marché où le groupe compte continuer à investir. (jah/ats)

Dans l'actu: une policière sauve la vie d'un enfant qui traversait un passage piéton

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'arrivée d'Elon Musk provoque départs et gel des embauches
Plusieurs départs de responsables chez Twitter ont été confirmés par une porte-parole à l'AFP.

Twitter, en passe d'être racheté par Elon Musk, a fait part jeudi du départ de deux hauts responsables du groupe et de la suspension de toute embauche non essentielle.

L’article