DE | FR

Comment le Covid-19 a bousculé La Poste

Image: sda
La pandémie n'a pas fait flamber les bénéfices du géant jaune qui a publié ses chiffres de 2020. Décryptage
11.03.2021, 09:3011.03.2021, 14:54

La Poste a dévoilé ses résultats pour l'année 2020. Et non, les commandes en ligne n'ont pas suffit à faire exploser le compteur. Car si le géant jaune a clos son année sur un bénéfice de 178 millions de francs, c'est 77 millions de moins qu'en 2019.

En cause? La pandémie qui a lancé de nouveau défis à l'entreprise. On vous dévoile ses répercussions en quatre points.

Booms des colis

Sans surprise, le coronavirus a dopé le volume de commandes en ligne. Ainsi, La Poste a distribué 23% de colis de plus qu'en 2019.

Un boom qui n’a pas suffi à compenser les effets de la crise sur les autres unités de La Poste. Et pour cause, le nombre de lettres envoyées recule toujours plus. Le nombre de missives adressées a ainsi diminué de 5,6%.

Baisse des gains de change

Comme la population s'est moins déplacée, les gains de change générés par les retraits en monnaie étrangère ont diminué. Tout comme l'utilisation des cartes de crédits.

Ainsi, le résultat d’exploitation de Postfinance s’est établi à 161 millions, en baisse de 79 millions. La pandémie y serait responsable pour 22 millions, soit plus d'un tiers.

Pertes chez Carpostal

La pandémie a aussi fortement affecté Carpostal. En effet, le Conseil fédéral avait recommandé au printemps d'éviter les transports publics.

Ainsi, la perte d’exploitation du transporteur a augmenté à 79 millions de francs, soit 55 millions de plus par rapport à 2019. Une baisse entièrement causée par les effets de la pandémie.

Tournant vers le numérique

Désormais, La Poste veut se démarquer comme prestataire de «service universel». Alex Glanzmann, responsable Finances, a confié vouloir investir dans «une communication numérique digne de confiance».

Dans l’ensemble, les effets de la crise ont grevé le résultat du groupe à hauteur de 139 millions. (ats/hkr)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des informaticiens aux cuisiniers: l'impact du manque de bras en Suisse
En ce moment, le nombre de postes vacants sur le marché du travail suisse n'a jamais été aussi élevé depuis des années. Les employeurs recherchent désespérément du personnel. Alors que les associations professionnelles s'inquiètent pour leurs entreprises, les syndicats trouvent que tout cela n'est pas si grave. D'un coup, ce sont les travailleurs qui tiennent les rênes.

En vous promenant dans les ruelles des villes et des villages, vous avez sans doute remarqué quelque chose au cours des derniers mois: dans les vitrines, devant les entrées et sur les camionnettes devant les magasins d'artisanat, les offres d'emploi s'affichent en masse. Les restaurants, les menuiseries, les commerces de détail et les installateurs sanitaires ne sont pas les seuls à chercher désespérément du personnel : les maçons, les informaticiens et les infirmiers sont également très recherchés.

L’article