DE | FR
La publication du rapport trimestriel intervient pr

Image: sda

Le parlement va aborder la crise au Crédit Suisse

Une commission parlementaire suisse va aborder la crise et les milliards de dollars de perte que subit la banque Crédit Suisse depuis plusieurs mois.



En Suisse, le pouvoir politique n'intervient que très rarement lorsqu'il s'agit du secteur privé. Cependant, comme le rapporte le SonntagsZeitung, suite aux nombreux déboires du Crédit Suisse ces derniers mois, le parlement a décidé de se pencher sur le sujet. Comment? En créant une commission dédiée à la crise que traverse le géant bancaire.

Ce que ça veut dire?

«L’enjeu est de savoir si et comment la régulation des grandes banques doit être durcie»

Prisca Birrer-Heimo, membre de la commission des affaires économiques de la chambre basse, au parlement sonntagszeitung

Cette commission souhaite notamment étudier:

Pour le moment, il est impossible de savoir si tout cela pourrait engendrer des actions concrètes, voire des sanctions contre la deuxième banque du pays.

Les déboires du géant bancaire

Crédit Suisse n'a pas encore fait de commentaire sur la mise en place de cette commission parlementaire. (jch)

Le blocage du siège du Crédit Suisse à Zurich, 2019

1 / 10
Le blocage du siège du Crédit Suisse à Zurich, 2019
source: collective climate justice switzerland
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Plus d'articles «Actu»

Eric Zemmour se prépare à faire péter la présidentielle

Link zum Artikel

Sommet Biden-Poutine, Genève accusée d’oublier la liberté d’expression

Link zum Artikel

La Hongrie interdit de «promouvoir» l'homosexualité auprès des mineurs

Link zum Artikel

Israël bombarde la bande de Gaza en réponse à des ballons incendiaires

Link zum Artikel

Le phénotypage, ce nouvel outil d'analyse ADN pour élucider les crimes

Trouver la couleur des yeux, des cheveux ou de la peau d'un suspect en examinant un échantillon d'ADN, ça ressemble à de la science-fiction, mais c'est possible. Le Parlement suisse pourrait trancher.

Phénotypage. Derrière ce mot barbare se cache une technique d'analyse de l'ADN humain. Dans une enquête policière, en plus du sexe de l'auteur d'un crime, le phénotypage permettrait aussi de déceler la couleur des yeux, des cheveux et de la peau, ainsi que l'origine et l'âge.

Le processus, jusqu'à ce que les limiers suisses puissent utiliser pareille technologie, prendra encore du temps. Lundi, un premier feu vert a été donné par la Commission de politique de sécurité de Conseil national …

Lire l’article
Link zum Artikel