DE | FR

Les talibans auraient condamné à mort le frère d'un traducteur

Un taliban patrouille les rues de Kaboul.
Un taliban patrouille les rues de Kaboul.Image: sda
Le frère d'un traducteur afghan qui servait d'interprète aux troupes américaines aurait été condamné à mort par les insurgés, révèlent des documents consultés par CNN.
23.08.2021, 22:3024.08.2021, 15:07

Depuis leur prise de pouvoir, les talibans se veulent rassurants. Deux jours après la conquête de Kaboul, ils ont par exemple annoncé une «amnistie générale» pour tous les fonctionnaires d'Etat et ont invité les femmes à intégrer leur futur gouvernement.

Ces déclarations seront-elles confirmées par les faits? C'est ce qu'une bonne partie du monde se demande en ce moment. Des lettres obtenues par CNN pourraient offrir un début de réponse, et celle-ci n'est pas positive.

Menaces directes

Selon les documents consultés par la chaîne de télévision, les talibans ont condamné à mort le frère d'un traducteur afghan. La raison? Il est accusé d'avoir aidé les Etats-Unis et d'avoir assuré la sécurité de son frère, qui servait d'interprète aux troupes américaines.

La première lettre ordonne à l'homme de se présenter à une audience, la deuxième est un avis de non-comparution. La troisième missive l'informe que, comme il a ignoré l'assignation à comparaître, il a été déclaré coupable et sera donc condamné à mort.

Selon CNN, ces lettres sont un exemple de la façon dont les talibans menacent directement les Afghans qui ont travaillé avec les Etats-Unis ou qui sont des membres de leur famille, les poussant à fuir le pays.

Une chose est sûre: elles contredisent le discours officiel mené à coup de tweets et conférences de presse par le groupe islamiste. La semaine passée, leur porte-parole avait notamment affirmé:

«Personne ne sera blessé en Afghanistan. Bien sûr, il y a une énorme différence entre nous aujourd'hui et il y a 20 ans»
Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans

(asi)

Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Strasbourg: Un «requin» jugé pour agressions sexuelles sur 34 victimes
Maire adjoint, prof et chef scout: un homme au-dessus de tout soupçon est jugé à partir de lundi devant les assises du Bas-Rhin pour des viols et agressions sexuelles sur 34 fillettes.

La plupart avaient été conviées à venir se baigner dans sa piscine, où il imposait le «jeu du requin».

L’article