DE | FR
Bild

Image: Wikimedia Commons

Retour sur 100 ans de conflits en Afghanistan

Alors que les talibans reprennent le contrôle de Kaboul, découvrez les nombreux événements qui ont marqué l'histoire du pays depuis 1921.



En un siècle, l'Afghanistan n'a pas vraiment connu de moments de paix. Dès le 19ᵉ siècle, après les premières dynasties afghanes, le territoire devient l’objet de convoitises entre la Russie et le Royaume-Uni. Et même si le pays retrouve son indépendance au début du siècle dernier, les conflits reprennent très vite et vont s'enchainer jusqu'aujourd'hui. Découvrez les périodes clés de l'histoire de cette nation.

1921

L'Afghanistan obtient son indépendance concrétisée par le traité de «Rawal Pindi».

1973

Durant 50 ans, de nombreux dirigeants de la monarchie se sont fait renverser ou même assassiner. Le pays reste instable politiquement, mais aucune guerre ne se déclare. Ce n'est qu'en 1973 que la République afghane est proclamée après le coup d'Etat de Mohammad Daoud Khan contre le roi Zaher Shah.

1978-1992

Noor Mohammad Taraki, leader du Khalq, le parti du peuple, prend la tête d'un gouvernement pro-soviétique. Le pays signe alors un traité économique et militaire avec l’URSS, leur allié pendant la guerre froide (1947 à 1991). C'est une nouvelle période politique qui commence.

Bild

Une des pages du magazine Zhwandoon qui a publié un roman de l'ancien président de l'Afghanistan, Noor Muhammad Taraki. Image: Wikimedia Commons

Dès lors, l’armée de l'Union soviétique et le gouvernement en place sont en guerre contre la rébellion islamiste menée par les Moudjahidines. Soutenus par les Etats-Unis et le Pakistan, ils refusent les réformes communistes comme l'école obligatoire pour les filles, les droits des femmes, l'abolition des dettes paysannes. Ces dernières vont à l'encontre des coutumes ancestrales afghanes.

Durant neuf ans, cette guerre ravage le pays. Une violente répression s'exerce contre les opposants et des peuples comme les Kirghizes du Pamir afghan sont contraints de s'exiler en Turquie.

Jamiat e-Islami in Shultan Valley 1987 with Dashaka

Un groupe de Moudjahidines dans la vallée de Shultan, en 1987. Image: Wikimedia Commons

A partir de 1986, l'URSS diminue son aide laissant l’Afghanistan face aux attaques de plus en plus intenses des Moudjahidines. En 1989, les troupes soviétiques quittent définitivement le territoire et Mohammad Najibullah, devenu président en 1986, prend le contrôle total du pays.

Najibullah remet des décorations

Mohammad Najibullah remet des décorations. Image: Wikimedia Commons

Mais ce dernier démissionne la même année et le régime communiste s’effondre. La capitale, Kaboul, est récupérée par la résistance afghane. Mais elle se divise rapidement entre le gouvernement, les talibans et les Moudjahidines, ce qui provoque une nouvelle guerre civile.

1994-2001

Très vite, la montée en puissance des talibans, soutenus par le Pakistan, inquiète la communauté internationale. Ce groupe, apparu en 1994, vient des régions pachtounes du sud du pays. Ils arrivent à contrôler, dès 1997, un tiers du pays et progressent vers Kaboul.

Les talibans finissent par conquérir Kaboul et imposent dès lors une version très rigide de la Charia qu'aucun autre pays musulman n'applique.

Seule une région contrôlée par l’Alliance du Nord, une organisation qui regroupe ce qui reste des Moudjahidines, résiste et les combat.

Two Taliban fighters sit in the back of their vehicle as they wait for orders at a front line position some 20 kilometers (13 miles) north of Kabul Saturday, October 26, 1996. This area was mainly quiet on the day. (KEYSTONE/AP Photo/Santiago Lyon)

Deux combattants talibans en ligne de front au nord de Kaboul en 1996. Image: AP

Après des années de guerre, les talibans sont donc au pouvoir et instaurent une paix relative. Les anciennes lois sous le communisme sont remplacées par une loi islamique stricte et violente. L'éducation est de nouveau interdite pour les femmes et le quotidien est rythmé par de nombreuses exécutions et des massacres de peuple opposants.

2001-2014

2001 marque la rupture entre les talibans et les Etats-Unis. Le pays est devenu le refuge des djihadistes du monde entier et, notamment Al-Qaïda. Après les attentats du 11 septembre perpétrés par le chef de ce réseau terroriste, Oussama ben Laden, le régime taliban refuse de livrer l'homme.

Suite à ce refus, le gouvernement américain et ses alliés de l’Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) rentrent en guerre avec le pays et lancent une grande opération militaire.

Bild

Des troupes américaines image: Keystone

Fin décembre 2001, les talibans capitulent. Le mollah Omar à la tête du régime et Oussama Ben Laden s'enfuient du pays et deviennent les personnes les plus recherchées au monde. Par la suite, un gouvernement intermédiaire est mis en place et présidé par Hamid Karzaï.

Hamid Karzaï en 2001

Hamid Karzaï en 2001. Image: Keystone

En 2003, les Etats-Unis, partis en guerre contre l’Irak, détournent leur regard de l’Afghanistan. Les talibans s’infiltrent alors de nouveau dans le pays. Dès 2005, la situation s'aggrave. Les soldats américains et ceux de l'OTAN, restés sur place pour aider à la reconstruction du pays, redoublent d'effort pour les repousser. En 2008, le président américain George W. Bush décide d'envoyer des troupes supplémentaires.

Une année plus tard, le nouveau président Barack Obama est élu après avoir fait campagne sur la fin des guerres d’Irak et d’Afghanistan. Pourtant, il annonce l’envoi de 30 000 soldats supplémentaires dans l'espoir de mettre fin à ces combats.

Une victoire marquante des Américains prend place en mai 2011: Oussama ben Laden est tué au cours d’une opération des forces spéciales américaines au Pakistan. Barack Obama annonce le début d’un retrait militaire progressif.

2015-2021

En 2015, les Etats-Unis, l’Afghanistan et l’OTAN signent des accords de sécurité bilatéraux pour organiser le retrait des soldats occidentaux. En même temps, l’insurrection des talibans reprend et s’allie au groupe de l’Etat islamique, une organisation terroriste.

Malgré les accords signés trois ans plus tôt, Donald Trump envoie de nouveau des milliers de soldats en Afghanistan.

Nouveau rebondissement. En février 2020, les Etats-Unis signent un accord avec les talibans qui depuis se sont détachés de l’Etat Islamique. Les soldats étrangers devront se retirer d’ici le 1er mai 2021, en échange de garanties sécuritaires et de l’ouverture de négociations directes entre les talibans et les autorités de Kaboul.

Malgré les premières tentatives de cessez-le-feu, les talibans continuent leur offensive dès la fin de l'année et la guerre persiste, empêchant le retrait des soldats américains.

Des civils afghans en 2020.

Image: Keystone

Nouvellement élu président des Etats-Unis, Joe Biden ordonne le retour des troupes américaines d'ici août 2021. Les talibans reprennent petit à petit le contrôle de territoires. Le 15 août, ils s'emparent du palais présidentiel à Kaboul. En 20 ans de conflit, plus d'une dizaine de milliers de personnes ont été tuées et des millions d'autres ont dû fuir le pays. (fag)

Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, en images

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur l'Afghanistan

Le président de l'Afghanistan a quitté le pays

Link zum Artikel

Les talibans contrôlent l'Afghanistan, des Suisses évacués

Link zum Artikel

4 points pour comprendre qui sont les talibans

Link zum Artikel

Suite à la défaite afghane, Trump appelle Biden à la démission

Link zum Artikel

Les Talibans multiplient les conquêtes et marchent sur Kaboul

Link zum Artikel

Joe Biden choisit une date symbolique pour retirer ses troupes d'Afghanistan

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La Banque mondiale ferme le robinet financier, fini les aides à l'Afghanistan

Après le Fonds monétaire international, une nouvelle institution internationale décide de ne plus soutenir financièrement l'Afghanistan.

La Banque mondiale a annoncé mardi avoir suspendu ses aides à l'Afghanistan après la prise du pouvoir par les talibans. Elle a appelé à explorer «les moyens de rester engagés pour continuer à soutenir le peuple afghan».

La porte-parole n'a pas indiqué quel était le montant des versements qui étaient programmés avant la prise de pouvoir par les talibans. La Banque mondiale menait jusqu'alors une vingtaine de projets de développement en Afghanistan. Depuis 2002, elle a fourni 5,3 milliards de …

Lire l’article
Link zum Artikel