DE | FR
epa09330730 (FILE) - A torn African National Congress (ANC) election poster shows the face of ANC president Jacob Zuma, revealing that not all South African's want the ANC to remain in power, Soweto, South Africa, 20 April 2009 (reissued 08 July 2021). Zuma has handed himself in to police overnight and will be serving his first day in prison at Eshowe prison. This after he was sentenced to 15 months in prison for contempt of court charges.  EPA/KIM LUDBROOK

Une affiche électorale de 2009, déchirée, montre le visage du président de l'ANC Jacob Zuma, révélant que certains Sud-Africains ne veulent plus que l'ANC reste au pouvoir. Image: keystone/archives

L’ex-président sud-africain Zuma est en prison, l'affaire résumée en 4 points

Condamné depuis une semaine pour une série de scandales de corruption, l’ancien chef du gouvernement sud-africain, Jacob Zuma, vient de passer sa première nuit en prison.



Ce qu'il s'est passé

Mercredi, peu avant minuit, heure maximale imposée pour son incarcération, le charismatique et sulfureux Zuma a rendu in extremis les armes. Dans la nuit, un convoi d'une dizaine de voitures a fendu l’obscurité devant sa résidence de Nkandla, en pays zoulou (Est), pour filer vers la prison moderne d'Escourt, à 200 km de là.

A convoy of vehicles transporting former South African President Jacob Zuma leaves his home in Nkandla, KwaZulu-Natal Province Wednesday July 7 2021. Zuma turned himself over to police early Thursday to begin serving a 15-month prison term just minutes before the midnight deadline for police to arrest him, (AP Photo)

Image: sda

Après plusieurs recours en justice ces derniers jours, pour contester sa sentence, Zuma a donc cédé et s'est constitué prisonnier. Ce n'est pas «un aveu de culpabilité», a immédiatement réagi son porte-parole Mzwanele Manyi, qui a prévenu, jeudi matin, qu'il resterait muet et injoignable, ayant besoin de temps pour digérer cette «tragédie».

Des affaires de corruption l'envoient en prison

C’est la semaine dernière que la plus haute cour du pays avait fixé un ultimatum à l'ex-président. Cette instance, créée justement en 2018 face à l'ampleur des scandales entourant Zuma, l’avait condamné à 15 mois de prison ferme pour s'être défilé de trop nombreuses fois aux convocations de la commission anti-corruption.

C'est là qu'il sera enfermé 👇

The Estcourt Correctional Centre prison in the KwaZulu Natal province Thursday July, 8, 2021 where former South African President Jacob Zuma is to serve a fifteen month prison sentence for contempt of court. The 79-year-old Zuma was convicted of contempt for defying a court order to testify at a judicial commission investigating allegations of corruption during his presidency from 2009 to 2018. (AP Photo)

Image: sda

Un moment historique pour la démocratie du pays

De nombreux Sud-Africains ont salué l'incarcération de Zuma, qui marque une ère nouvelle, où l'Etat de droit sort renforcé. «Personne n'est au-dessus de la loi», ont répété comme un mantra de nombreux témoins et acteurs à la télévision ces derniers jours.

La militante anti-corruption, Thuli Madonsela, a salué « un jour de gloire, car son incarcération indique que l'État de droit prévaut». S'il n'était pas allé en prison, «cela aurait provoqué une onde de choc dans le système», a-t-elle déclaré jeudi à la télévision publique.

Et maintenant?

Juste avant d’entrer en prison, l’ex-président a quand même obtenu que la Cour constitutionnelle réexamine sa sentence lundi.

Autre rendez-vous judiciaire dès le 19 juillet: Il devra répondre d’une affaire de pots-de-vin, vieille de plus de 20 ans, impliquant le groupe français Thales, devant le tribunal de Pietermaritzburg. (ats/fag)

D'accord, cela n'a rien a voir, mais ils sont quand même géniaux ces 26 chiens géants 🐶

1 / 20
26 chiens qui prennent beaucoup trop de place 🐶
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Proche du chaos politique, Haïti demande de l'aide aux USA et à l'ONU

Quelques jours après l'assassinat du président Jovenel Moïse, le gouvernement haïtien redoute des sabotages et demande aux USA et à l'ONU d'intervenir.

Les Etats-Unis ont dit cette nuit qu'ils allaient envoyer des responsables du FBI et de la sécurité intérieure à Port-au-Prince «aussi vite que possible». Mais que se passe-t-il? Trois jours après que le président haïtien Jovenel Moïse a été criblé de balles chez lui, le gouvernement haïtien a demandé aux Etats-Unis et à l'ONU d'envoyer des troupes pour aider à sécuriser des sites stratégiques. Il pourrait y avoir des sabotages.

Cette demande de soutien est plutôt ciblée puisque deux structures …

Lire l’article
Link zum Artikel