DE | FR
Lorsqu'ils se rendent dans un bar ou un restaurant, les Allemands doivent signaler leur présence dans un registre afin d'être contactés en cas de contamination au Covid-19.
Lorsqu'ils se rendent dans un bar ou un restaurant, les Allemands doivent signaler leur présence dans un registre afin d'être contactés en cas de contamination au Covid-19.image: keystone

La police allemande pille illégalement une app Covid pour pister des témoins

La loi allemande l'interdit, et pourtant. Pour une enquête, la police de Mayence a utilisé les données de l'application Luca.
12.01.2022, 14:5513.01.2022, 09:28

La police de Mayence (Allemagne) s'est attiré les critiques en utilisant dans une enquête une application de traçage anti-Covid destinée à aider bars et restaurants à enregistrer leurs clients et censée assurer la protection des données.

Tout a commencé lors d'une enquête

L'affaire remonte à fin 2021, mais a été rendue publique récemment: le 29 novembre, un homme a fait une chute mortelle à la sortie d'un restaurant de Mayence, dans l'ouest de l'Allemagne.

Afin de retrouver d'éventuels témoins, la police locale a décidé de mettre à contribution l'application Luca, l'une des plus répandues du genre, qui assiste restaurants et bars dans l'enregistrement des clients.

Cet accès leur a permis de contacter 21 personnes, auxquelles le parquet de Mayence a depuis présenté ses excuses. Le commissariat local à la protection des données a annoncé l'ouverture d'une enquête.

La police n'avait pas le droit

Si l'on se réfère au paragraphe 28 de la loi fédérale sur la protection des infections, les données enregistrées par l’application ne sont censées «être consultées que par les services de santé publique et uniquement en cas d’infection».

Concrètement, la police de Mayence n’avait donc pas le droit d’obtenir ces données, même pour contacter de simples témoins. D'ailleurs, Stefan Brink, commissaire à la protection des données du Bade-Wurtemberg a déclaré:

«Le cas présent est grave, car l'interdiction légale d'utiliser les données de suivi des contacts à des fins policières est clairement et sans équivoque inscrite dans la loi sur les infections»
Stefan Brinkhandelsblatt

Comment la police a-t-elle fait?

L'application Luca contient plusieurs pare-feux pour protéger les données. Seul un service de santé peut ainsi avoir accès aux données des clients enregistrés.

Pour mener son enquête, la police et le parquet local ont sollicité un service de santé qui a accepté de prétendre qu'un cas d'infection avait été détecté pour donner l'accès aux données aux enquêteurs.

Comment ça se passe, en Allemagne?
Lorsque les citoyens rentrent dans un bar, un restaurant, ou encore un fitness, ils doivent présenter une preuve de vaccination ou de guérison, mais aussi signaler leur présence dans un registre, en y inscrivant la date, leur nom et prénom, mais également leur numéro de téléphone ou une adresse mail, afin d'être contactés en cas de contamination au Covid-19.

Qu'en dit l'application en question?

L'entreprise allemande Culture4life, qui exploite l'application Luca, a publié un communiqué dans lequel elle affirme qu’elle «n’avait pas connaissance de l’incident», car elle «ne peut en aucun cas accéder à ces données», rapporte Libération. Une chose est sûre: l’application condamne «l’utilisation abusive» des données par la police de Mayence. Elle poursuit:

«Nous recevons presque tous les jours des demandes de la police et des parquets concernant les données des utilisateurs de l'application Luca»
Culture4life

Des demandes auxquelles l'entreprise a répondu par la négative, car l'équipe n'y a techniquement pas accès. (jug/ats)

Retour à Noël, où là, c'est ces pulls qui devraient être illégaux:

1 / 22
Les plus moches pulls de Noël
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Sinon en Allemagne, il s'est aussi passé ça:

Plus d'articles sur l'Allemagne

Vous n'avez rien suivi des élections en Allemagne? On l'a fait pour vous

Link zum Artikel

Les Allemands seront «vaccinés, guéris ou morts» à la fin de l'hiver

Link zum Artikel

Voici la nouvelle boulette de l'OFSP pendant sa Semaine de la vaccination

Link zum Artikel

Une ex-secrétaire de camp nazi en cavale s'est fait attraper (elle a 96 ans)

Link zum Artikel

Olaf Scholz est le nouveau chancelier allemand

Link zum Artikel

Epic fail du candidat conservateur aux élections allemandes

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»
Décidément, la tension est à son comble à Washington, surtout à la Maison-Blanche. Même le président des Etats-Unis semble avoir craqué!

Le président américain Joe Biden a insulté, lundi, un journaliste, dans le brouhaha d'une fin de table ronde à la Maison-Blanche. Il était interrogé par un journaliste de Fox News sur la possibilité que l'inflation constitue un handicap politique.

L’article