International
armes

Ukraine: La mobilisation des soldats de Poutine est difficile

Vidéo: watson

Armes rouillées et lits ensanglantés: la difficile mobilisation russe

Vladimir Poutine a annoncé mobiliser «partiellement» les Russes pour renforcer le front en Ukraine. Des vidéos montreraient l'état de délabrement de l'équipement de ces futurs combattants.
30.09.2022, 12:1030.09.2022, 15:05
Plus de «International»

De nombreuses vidéos circulent en ce moment sur les réseaux sociaux, montrant les conditions (supposées) catastrophiques dans le contexte de la mobilisation partielle russe. Pour rappel, Vladimir Poutine a rappelé 300 000 réservistes sous les drapeaux.

Ces jours des images racontant la déliquescence dans laquelle l'armée russe se trouverait ont circulé sur les réseaux. Des images de troupes russes nouvellement enrôlées, qui paraissent ivres, par exemple. 👇

Vidéo: watson

Ainsi, dans certains cas, les réservistes mobilisés par le régime de Poutine sont obligés de se rendre à pied dans leurs casernes, car les bus prévus pour ces trajets tombent en panne en cours de route ou encore sont utilisés dans la zone de guerre.

Une fois arrivés dans leurs casernes, les futurs militaires découvriraient des lieux dans un état déplorable. Il en va de même quand l'heure est venue de prendre possession de leur matériel de guerre. Dans ce dernier, on retrouve des AKM – la fameuse mitrailleuse Kalachnikov – complètement rongées par la rouille, rapporte un journaliste du média d'investigation Bellingcat sur Twitter.

Notons qu'en plus, des informations circulent selon lesquelles les réservistes doivent s'équiper par eux-mêmes et dénicher la majeure partie du matériel qui leur sera utile à l'entraînement et au front.

«Utilisez des tampons hygiéniques pour soigner vos plaies»👇

Vidéo: watson

Rappelons également que comme toujours avec les vidéos issues des réseaux sociaux, il est difficile de juger de leur authenticité, bien que celles que nous vous diffusons semblent très plausibles. En revanche, il est compliqué, pour l'heure, de dire s'il s'agit de cas isolés ou si de telles situations existent en de nombreux endroits en Russie. (jah)

Vidéo: watson

Ces vidéos pourraient vous intéresser 👇

Vidéo: watson
Vidéo: watson
Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Je suis le seul que Poutine a menacé de mort à être encore en vie»
Cela fait trois ans que l'ex-président de la Géorgie, Mikheil Saakashvili, n'a pas vu le soleil. Depuis l'hôpital où il est détenu, il raconte ses plus de trente rencontres personnelles avec le chef du Kremlin et de comment le poutinisme peut être vaincu.

Mikheil Saakashvili est arrivé au pouvoir en Géorgie après avoir renversé le président Edouard Chevardnadze lors de la Révolution des Roses en 2003. Pendant sa présidence, il a introduit une série de réformes importantes en Géorgie et s'est éloigné de l'influence russe. Agé de 56 ans, il se trouve aujourd'hui en Géorgie où plusieurs procédures pénales ont été engagées contre lui et où son état de santé s'est tellement détérioré qu'il est désormais hospitalisé sous surveillance stricte.

L’article