DE | FR

Un leader de la branche islamiste Abu Sayyaf tué aux Philippines

FILE - In this undated file photo, Abu Sayyaf spokesman Abu Sabaya, right foreground, is seen with his band of armed extremists. Philippine troops captured an Abu Sayyaf rebel commander blamed for years of ransom kidnappings and on Sunday, March 21, 2021, rescued the last of his four Indonesian captives, the military said. (AP Photo, File)
Abu Sabaya

Majan Sahidjuan, alias «Apo Mike», à droite, un des leaders de l'organisation terroriste Abu Sayyaf. Image: sda

L'armée des Philippines a rapporté avoir sauvé plusieurs otages indonésiens et tué «Apo Mike», un leader de l'organisation terroriste islamiste Abu Sayyaf.



Majan Sahidjuan, alias «Apo Mike», est mort après des échanges de tirs avec l'armée des Philippines, samedi soir, dans la ville de Languyan, dans le sud du pays. L’opération visait à libérer des otages.

Apo Mike avait comploté plusieurs enlèvements avec rançon depuis le début des années 1990. L'organisation terroriste islamiste Abu Sayyaf est basé à Sulu, une province musulmane des Philippines. Depuis 2014, ses membres ont proclamé allégeance à la milice «Etat islamique».

Opération secrète et sauvetage d'otages indonésiens

L'armée a rapporté auprès d'Associated Press que Sahidjuan et quatre autres militants d'Abu Sayyaf avaient fui jeudi les assauts par bateau. Ils ont tenté de traverser la frontière maritime vers l'île de Tambisan, dans l'État de Sabah, en Malaisie, où ils prévoyaient de libérer leurs otages en échange d'une rançon d'environ 5 millions de pesos (96 000 francs).

Leur bateau a chaviré à cause de fortes vagues. Cela a permis aux troupes, qui avaient déjà été informées de l'opération, de lancer des assauts secrets et de sauver trois des quatre otages. Le quatrième, âgé de 15 ans, a été retrouvé mort par les troupes gouvernementales dans le même village où la fusillade a eu lieu.

Sur la liste noire des Philippines et des États-Unis en tant qu'organisation terroriste

Les quatre captifs faisaient partie des cinq Indonésiens enlevés par Abu Sayyaf le 17 janvier 2020. Abu Sayyaf a été inscrit sur la liste noire des Philippines et des États-Unis en tant qu'organisation terroriste pour des attentats à la bombe, des enlèvements avec rançon et des décapitations. (ap/ga)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Explosion au Pakistan dans un hôtel occupé par une délégation chinoise

Une délégation chinoise d'environ quatre personnes dirigée par l'ambassadeur logeait dans cet hôtel.

Une bombe a explosé dans le parking d'un hôtel de luxe où séjournait l'ambassadeur de Chine dans le sud-ouest du Pakistan. Le ministre pakistanais de l'interieur, Sheikh Rashid Ahmed annonce «au moins quatre morts et douze blessées», dénonçant «un acte de terrorisme».

L'explosion s'est produite au Serena, dans la ville de Quetta, la capitale de la province du Baloutchistan, où l'armée combat depuis une dizaine d'années des insurgés, à moins de cent kilomètres de la frontière afghane.

L'ambassadeur …

Lire l’article
Link zum Artikel