DE | FR
La reconnaissance de la culture techno et son inclusion dans le répertoire national de l'Unesco auraient un «effet symbolique énorme».
La reconnaissance de la culture techno et son inclusion dans le répertoire national de l'Unesco auraient un «effet symbolique énorme».shutterstock

La techno berlinoise bientôt inscrite au patrimoine de l’Unesco?

L'association allemande «Rave the Planet» veut que le style musical soit inscrit au patrimoine mondiale de l'Unesco, au même titre que la tour Eiffel ou le Colisée.
08.11.2021, 15:1409.11.2021, 12:59
Suivez-moi

A Berlin, les boîtes de nuit sont considérées comme des lieux culturels et les DJ reconnus comme musiciens. Capitale mondiale de la techno d'après la scène internationale, Berlin (et ses clubs mythiques) entretient un lien étroit avec ce mouvement musical.

Convaincue que ce genre musical a une place au sein de l’Unesco, l’association allemande Rave The Planet, dédiée à «l’esprit et à la culture de la musique électronique», s’est engagée à faire reconnaître ce mouvement en tant que patrimoine culturel immatériel.

C’est quoi un patrimoine culturel immatériel ?

Le patrimoine culturel immatériel (PCI) désigne les traditions et expressions vivantes, telles que les rassemblements communautaires, la musique, les croyances, les pratiques culturelles ou encore l'artisanat.

Par exemple, la Gay Pride Parade d'Amsterdam, le Reggae de Jamaïque et la Techno Culture de Zurich sont déjà considérés comme un patrimoine culturel ou des pratiques culturelles vivantes.

Quels sont les avantages de cette reconnaissance?

Selon Rave the Planet, la reconnaissance de la culture techno et son inclusion dans le répertoire national de l'Unesco ont un effet symbolique énorme. Cela permettrait de faire pression sur les autorités, afin que la culture puisse se développer davantage.

Voici une sélection des avantages légaux et sociaux si leur initiative voit le jour:

  • La protection des lieux de spectacle peut avoir plus de poids que celle du bruit, des voisins ou des monuments.
  • Le statut de «patrimoine culturel immatériel» permettrait de réduire considérablement les obstacles et les exigences lors de l’ouverture de nouveaux clubs.
  • L’inscription sur la liste nationale de l’Unesco ouvre la voie à des subventions publiques et à un soutien sans but lucratif. En Allemagne, le statut de «patrimoine culturel immatériel» peut apporter des avantages fiscaux, par exemple un taux général de taxe sur la valeur ajoutée de 7% au lieu de 19%.
  • L’inscription au registre de l’Unesco garantit l’attention internationale et sensibilise à la nécessité de protéger et de préserver cette culture.
  • Cela sensibiliserait le public à la culture de la musique électronique en tant que forme culturelle indépendante qui a depuis longtemps dépassé son existence de niche.

Un documentaire pour défendre le projet

Un documentaire pour défendre le projet doit sortir ce mois-ci, avec la participation de nombreux artistes tels qu’Ellen Allien, Dr. Motte, Dimitri Hegemann, Alan Oldham, Sophie Augello, Daniel Boon et Alexander Krüger. Pour le moment, seul un teaser est disponible sur YouTube. En attendant, vous pouvez soutenir le projet ici.

Le marathon de New York en images

1 / 12
Le marathon de New York, en images
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Greta Thunberg s'éclate au «Climate Live» de Stockholm

Si vous êtes branchés musique

Booba a gagné 265 000 dollars grâce à son dernier clip sorti en NFT

Link zum Artikel

L'affiche du Paléo 2022 nous en bouche un coin

Link zum Artikel

Des chiens robots se la jouent Rolling Stones dans un clip angoissant

Link zum Artikel

Ces 10 stars ont changé de nom durant leur carrière: interro surprise🤯!

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis envisagent d'envoyer les forces spéciales à Kiev
Afin d'éviter une nouvelle escalade du conflit en Ukraine, le président américain Biden a jusqu'à présent exclu d'envoyer des soldats dans la zone de guerre. Mais il pourrait désormais y avoir un changement de cap.

Des dizaines de soldats des «forces spéciales américaines» pourraient être déployés dans la capitale ukrainienne ces prochains jours. Un plan serait à l'étude au sein du Pentagone et du Département d'Etat. L'objectif? Protéger l'ambassade américaine de Kiev qui a rouvert ses portes, rapporte le Wall Street Journal. Un retour de la «Marine Corps Security Guard» serait également à l'étude. Cette unité est chargée de la protection des ambassades américaines dans le monde entier.

L’article