International
Birmanie

Cardinal birman coupe un gâteau et scandalise tous les chrétiens du pays

Un cardinal birman coupe un gâteau et scandalise tous les chrétiens du pays

La junte militaire qui tient d'une main ferme le pays a multiplié les combats en zone à majorité chrétienne. Un prélat est accusé de complaisance.
24.12.2021, 11:2324.12.2021, 12:19
Plus de «International»
Le cardinal Bo et le chef de la junte birmane, le général Min Aung Hlaing.
Le cardinal Bo et le chef de la junte birmane, le général Min Aung Hlaing.twitter

Des photos du plus haut prélat catholique de Birmanie, le cardinal Charles Bo, partageant un gâteau de Noël avec le chef de la junte militaire qui dirige une sanglante répression contre la dissidence suscitaient, vendredi, l'indignation des internautes.

Le cardinal Bo a rencontré jeudi le chef de la junte, le général Min Aung Hlaing, pour écouter des chants de Noël et «parler d'affaires pacifiques et prospères», a rapporté le journal gouvernemental New Light of Myanmar.

Le prélat, créé cardinal par le pape François en 2015, a par la suite publié sur son compte Twitter une photo de lui et du général, tout sourire, en train de découper ensemble un gâteau de Noël. Une autre image publiée par les médias d'Etat a montré les deux hommes discutant au pied d'un petit sapin de Noël en partageant des victuailles. Ces deux images ne sont plus trouvables désormais sur son compte. Mais rien ne se perd sur Twitter...

La Birmanie a sombré dans une grave crise depuis le coup d'Etat qui a renversé Aung San Suu Kyi en février. La répression qui a suivi a fait plus de 1300 morts, selon une organisation non gouvernementale de défense des droits humains.

Combats en zone chrétienne

Plusieurs milices armées opposées à la junte ont fait leur apparition à travers le pays. Certains des combats les plus meurtriers se sont déroulés dans des zones à majorité chrétienne, comme l'Etat de Chin, où le gouvernement américain a fait état en octobre de l'incendie d'une centaine de maisons ainsi que d'églises.

«Les églises des Chrétiens sont incendiées, et malgré cela il accepte de rencontrer l'autre»

«Les églises des Chrétiens sont incendiées, et malgré cela il accepte de rencontrer l'autre», a commenté un internaute sur les réseaux sociaux en se référent au cardinal et au général. «Les gens ne devraient pas aller prier là où il vit», a-t-il ajouté.

«Ceci ne représente pas les catholiques. Pourquoi coupez-vous un gâteau avec un tel meurtrier?», a demandé un autre. (jah/ats)

Les Bouffistas: On a goûté (et recraché) les chocolats de Noël
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Poutine a obtenu ce qu'il voulait à Pékin
Lors de la visite d'Etat de deux jours, le président russe et le chef d'Etat chinois ont fait preuve d'unité et veulent continuer à approfondir leur collaboration.

Bien sûr, Xi Jinping a déroulé le tapis rouge à son «vieil ami» Vladimir Poutine. Tandis que les soldats marchaient au pas, que la fanfare battait le tambour et qu'un groupe d'enfants poussait des cris de joie euphoriques, les deux chefs d'Etat ont fait leur entrée dans la Grande Salle du Peuple jeudi matin.

L’article