International
Brésil

Présidentielle: Lula pourrait remplacer Bolsonaro à la tête du Brésil

Lula pourrait remplacer Bolsonaro à la tête du Brésil

Former Brazilian President Luiz Inacio Lula da Silva smiles at an event celebrating the 38th anniversary of democracy's return to the country in Buenos Aires, Argentina, Friday, Dec. 10, 2021. (A ...
L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva continue de creuser l'écart sur l'actuel chef d'Etat Jair Bolsonaro dans les sondages pour la présidentielle brésilienne de 2022.Image: sda
Lula, qui a déjà dirigé le Brésil de 2003 à 2010, obtiendrait 48% des voix contre 22% pour Jair Bolsonaro, selon le principal institut de sondage du pays. Le suspense est à son comble.
17.12.2021, 05:1617.12.2021, 10:34
Plus de «International»

L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva continue de creuser l'écart sur l'actuel chef d'Etat Jair Bolsonaro dans les sondages pour la présidentielle brésilienne de 2022. Il a même suffisamment d'intentions de vote pour être élu dès le premier tour.

D'après une enquête d'opinions publiée jeudi et réalisée du 13 au 16 décembre par l'institut de référence Datafolha, Lula, 76 ans, est crédité de 48% des suffrages, contre 22% pour Jair Bolsonaro:

  • Ce score serait suffisant pour voir l'ex-président de gauche (2003-2010) l'emporter dès le premier tour, car il obtiendrait à lui seul plus de voix que l'ensemble des autres candidats.
  • La loi électorale brésilienne prévoit que seuls les «votes valides» doivent être pris en compte pour qu'un candidat obtienne la majorité absolue au premier tour, excluant ainsi les votes nuls ou blancs.
  • L'ancien juge anticorruption Sergio Moro, ex-ministre de la justice de Bolsonaro, entré dans la course présidentielle le mois dernier, arrive 3e, avec 9% des voix.

Lors du dernier sondage Datafolha, en septembre, Lula était crédité de 44% des intentions de vote, contre 26% pour Jair Bolsonaro.

Ce sondage a été réalisé auprès de 3666 personnes, dans un contexte économique compliqué, avec une inflation galopante à fort impact sur le pouvoir d'achat des plus pauvres.

Le président Bolsonaro est également très critiqué pour la façon dont son gouvernement a géré la pandémie due au coronavirus, qui a fait plus de 615 000 morts au Brésil. (ats/jch)

La situation des femmes en Afghanistan est toujours aussi grave.
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Le ministre israélien de la Défense attaque son propre gouvernement
Le ministre israélien de la Défense Yoav Galant s'oppose publiquement à ses collègues et explique qu'ils refusent de discuter de l'après-Hamas. Pour le quotidien Haaretz, il s'agit d'un cas évident.

Qu'est-ce qui ne va pas avec le gouvernement israélien? C'est la question que se posent de plus en plus d'observateurs face aux souffrances dans la bande de Gaza. Alors que de nouvelles informations sur des actions militaires et des victimes civiles arrivent sans cesse des territoires occupés par l'armée israélienne, le scepticisme grandit.

L’article