DE | FR
Vidéo: watson
Vidéo

Un maire brésilien règle ses comptes sur le ring

Le maire d'une petite ville du nord du Brésil a poussé jusqu'à l'extrême l'affrontement politique en acceptant de régler sur un ring un différend avec un opposant.
16.12.2021, 11:5016.12.2021, 12:23

Tout a commencé quand Simao Peixoto, maire de Borba, commune de l'Etat d'Amazonas, a été critiqué pour sa gestion du plus grand complexe touristique de la ville par l'ancien conseiller municipal Erineu Da Silva. Quand ce dernier a menacé l'édile de lui «casser la gueule», Peixoto l'a pris au mot et l'a mis au défi pour un combat d'arts martiaux mixtes (MMA), sport très populaire au Brésil.

Le combat s'est tenu dans les règles de l'art dans un octogone avec un arbitre et du public massé dans la salle, dimanche soir. Des vidéos de ce pugilat insolite sont ensuite devenues virales sur les réseaux sociaux.

Dès son arrivée sur le ring, le maire a commencé à provoquer son adversaire, passant son index sous sa gorge, mimant un geste d'égorgement. Torse nu, chaussés de gants fins caractéristiques du MMA, les deux hommes se sont aussitôt rués l'un sur l'autre. Le maire est allé au tapis deux fois, mais a tout de même été déclaré vainqueur aux points à l'issue des trois rounds.

Le combat, selon la mairie, s'est finalement avéré être une opération de communication.

Vidéo: watson

Les intempéries au Canada en images

1 / 32
Les intempéries au Canada en images
source: sda / jonathan hayward
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un morceau de glace tombé d'un immeuble assomme un coursier en pleine rue

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
«Les descendeurs trouveront toujours le moyen d'aller vite»
La descente de Kitzbühel, ce vendredi, a été retravaillée pour freiner les skieurs. Mais ce n'est pas ça qui va les arrêter, prédit Didier Défago, vainqueur en 2009 et convaincu que l'être humain a de la ressource pour ne pas subir les modifications des conditions de course.

Didier Défago, vous avez deja eu peur dans le portillon de départ de Kitzbühel?
J'avais toujours un peu d'appréhension au départ de chaque descente. Mais Kitzbühel, ça reste... Comment dire ça? Quand tu vas là-bas, tu t'attends chaque fois à quelque chose de spécial.

L’article