International
Brésil

Bahia: La pluie ravage le Brésil pendant que Bolsonaro fait du jet-ski

La pluie ravage le Brésil pendant que Bolsonaro fait du jet-ski

Luzia Barbosa de Oliveira, in white, accompanied by family members, is transported on a boat to her home partially submerged by flood waters in Sambaituba, a rural area of Ilheus, Bahia state, Brazil, ...
Luzia Barbosa de Oliveira, en blanc, accompagnée de membres de sa famille, est transportée en bateau vers sa maison partiellement submergée par les eaux de crue à Sambaituba, une zone rurale d'Ilheus, dans l'Etat de Bahia (Brésil).Image: sda
Les inondations ont touché 140 communes, soit un tiers des municipalités de Bahia, affectant près d'un demi-million de personnes et faisant plus de 90 000 déplacés, ainsi que 24 morts.
30.12.2021, 04:2130.12.2021, 06:35
Plus de «International»

Les habitants de l'Etat de Bahia, dans le nord-est du Brésil, tentaient, mercredi, de sauver ce qu'ils pouvaient des décombres, après des inondations causées par des pluies diluviennes. L'absence du président Jair Bolsonaro sur le terrain est très critiquée.

Les météorologues craignent désormais que de violents orages chargés de pluie atteignent, dans les prochains jours, les Etats très peuplés du sud-est du Brésil, notamment ceux de Minas Gerais, Rio de Janeiro et Sao Paulo.

A Itapetinga, une des villes les plus touchées du sud de Bahia, Carlos Batista da Silva désigne sur le mur une trace au-dessus de sa tête qui montre le niveau atteint par l'eau:

«On a essayé d'enlever les meubles, mais on n'a pas eu le temps. On a seulement pu sauver la télé»

«On a tout perdu»

Dans les villes où le niveau de l'eau a commencé à baisser, des montagnes de décombres apparaissent, dans un paysage de désolation. L'accès aux quartiers les plus sinistrés se fait seulement par bateau pneumatique ou par hélicoptère.

«Quand j'ai pu revenir dans ma maison, j'avais de l'eau jusqu'au nombril. On a tout perdu, c'est une destruction totale»
Eliane Silva, autre habitante d'Itambé

Mais d'autres localités restent sous la menace de nouvelles inondations, et des habitants ont dû être évacués par mesure de prévention. Les pompiers de Bahia surveillent de près une dizaine de digues proches de la rupture et des cours d'eau, qui menacent de déborder. Au total, plus de 40 routes ont été endommagées.

Le président Bolsonaro en jet-ski

Le président d'extrême droite Jair Bolsonaro a signé, mardi, un décret autorisant un crédit extraordinaire de 200 millions de réais (environ 22 millions de francs) pour la réparation des infrastructures de cinq Etats touchés par la pluie, dont 80 millions affectés à Bahia. Mais le gouverneur de Bahia, Rui Costa, a estimé, mardi, que ces fonds étaient «insuffisants»:

«L'étendue de la destruction est impressionnante. On dirait qu'il y a eu la guerre. C'est la pire catastrophe de l'histoire de Bahia»

Le président Bolsonaro a été très critiqué pour son absence: plusieurs ministres ont survolé les zones sinistrées, mardi, pendant que lui s'affichait en jet-ski sur une plage de l'Etat de Santa Catarina, dans le sud du Brésil. «J'espère ne pas devoir écourter mes vacances», a déclaré le chef de l'Etat à des partisans, selon le site d'informations locales de Santa Catarina ND Mais.

#BolsonaroVagabundo

Le mot-dièse #BolsonaroVagabundo (Bolsonaro fainéant) était un des plus utilisés au Brésil, sur Twitter, ces derniers jours. Mercredi, le chef de l'Etat s'est contenté de publier sur les réseaux sociaux une vidéo d'un hélicoptère de la Marine apportant des vivres, avec comme message: «toujours-là à Bahia».

«Ce n'est pas juste de l'irresponsabilité, c'est un manque de compassion. Près de 500 000 personnes ont été affectées par les inondations à Bahia, et où est le président?», a lancé mercredi sur Twitter le député de gauche Marcelo Freixo. (ats/jch)

Une fouine sème la pagaille dans un supermarché
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La vie du Premier ministre slovaque n'est plus en danger
La vie du Premier ministre slovaque Robert Fico n'est plus en danger. Son état reste cependant grave. Des médias slovaques affirment que l'assaillant serait un poète âgé de 71 ans.

Le vice-Premier ministre Robert Kalinak a déclaré dimanche à la presse:

L’article