DE | FR
Bild

Emotionnel, l'un des sujets qui a fait le plus causer était celui des quotas de pêche. Image: Shutterstock

4 points qui résument l'accord post-Brexit entre l'Europe et le Royaume-Uni

C'est officiel le Parlement européen a avalisé l'accord commercial avec le Royaume-Uni, c'est l'épilogue d'une longue histoire. Petit rappel de ce qu'il contient.



Le Parlement européen a approuvé l'accord commercial conclu par l'Union européenne (UE) avec le Royaume-Uni, dans un contexte toujours tendu entre Londres et Bruxelles. Cela met un point final au douloureux chapitre du Brexit.

Résolution des litiges

Une clause de «rééquilibrage» donnera à l'UE ou au Royaume-Uni le droit de prendre des mesures en cas de divergences importantes, rapporte BBC. Et des mesures seront possibles, comme la réintroduction de quotas et de droits de douanes.

Concurrence

Le Royaume-Uni et l'UE s'engagent à maintenir des normes communes en matière de droits des travailleurs, ainsi que de nombreuses réglementations sociales et environnementales.

La pêche

C'était l'un des gros points débattus. La valeur du poisson pêché par l'UE dans les eaux britanniques sera réduite de 25%. La réduction sera introduite sur une période de transition de 5,5 ans. Après quoi, le Royaume-Uni contrôlera entièrement l'accès à ses eaux. S'il décide d'exclure des pêcheurs de l'UE, ceci pourra être compensé soit par des droits de douane sur les produits de pêche britanniques, soit en empêchant les bateaux britanniques de pêcher dans les eaux de l'UE.

Libre-circulation

Les ressortissants britanniques auront besoin d'un visa s'ils veulent rester dans l'UE plus de 90 jours sur une période de 180 jours et vice-versa. Les ressortissants Britanniques et Européens peuvent continuer à aller travailler de part et d’autre de la frontière, mais désormais, avec des permis de travail.

(jah)

Cela n'a rien a voir, mais voici 15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer

1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Nouvelle poussée de violences en Irlande du Nord

De nouvelles émeutes ont éclaté, mercredi soir, à Belfast, dans la capitale d'Irlande du Nord, où un bus a été incendié.

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré être «profondément inquiet» face à des scènes de violences en Irlande du Nord. La police, à Belfast, a été attaquée et des bombes artisanales ont été lancées de part et d'autre des camps de militants qui s'affrontent. Les incidents ont eu lieu entre un quartier catholique et un autre protestant.

Les forces de l'ordre ont demandé à la population d'éviter plusieurs quartiers de la ville où des rassemblements avaient lieu. Elle confirme …

Lire l’article
Link zum Artikel