DE | FR

La Chine déploie des camions pour bloquer des éléphants en fuite

In this aerial photo taken June 7, 2021 and released by the Yunnan Forest Fire Brigade, a migrating herd of elephants rest near Xinyang Township in Jinning District of Kunming city in southwestern China's Yunnan Province. Already famous at home, China's wandering elephants are now becoming international stars. Major global media, including satellite news stations, news papers and wire services are chronicling the herd's more-than year-long, 500 kilometer (300 mile) trek from their home in a wildlife reserve in mountainous southwest Yunnan province to the outskirts of the provincial capital of Kunming. (Yunnan Forest Fire Brigade via AP)

Les éléphants en fuite font la sieste dans une forêt. Image: sda

Des camions-bennes ont été alignés en bordure d'habitations, dans le sud-ouest de la Chine, en guise de rempart contre des éléphants sauvages échappés d'une réserve. Cette migration reste inexpliquée.



L'histoire passionne les réseaux sociaux et tient en haleine le pays. Une quinzaine de pachydermes, dont trois éléphanteaux, ont quitté mi-avril leur réserve de Xishuangbanna, une région frontalière du Laos et de la Birmanie, pour se diriger plein nord à quelque 500 km.

La raison de leur inhabituelle migration reste un mystère mais les éléphants ont mis à sac sur leur passage des champs de maïs et occasionné plusieurs millions de yuans de dégâts matériels.

Dimanche, la chaîne publique CCTV a diffusé les images d'un convoi de camions stationnés le long d'une petite route de campagne pour tenter d'éloigner le troupeau de zones densément peuplées. «On est ici pour bloquer les éléphants», a indiqué à CCTV un chauffeur installé dans son véhicule rouge et qui dit agir sur demande des autorités.

«Un éléphanteau a foncé dans notre mur»

Les autorités ont également mobilisé des milliers de personnes pour suivre les mouvements du troupeau avec des drones et des caméras infrarouges. Des images de vidéosurveillance du week-end montraient les éléphants se promener nonchalamment dans les rues d'un village, laissant derrière eux des arbres aplatis et des portes de garage endommagées.

«J'ai eu peur», a raconté une riveraine à CCTV, disant être tombée nez à trompe sur un éléphant «d'environ trois mètres de haut». «Un éléphanteau a même foncé dans notre mur, avant de s'enfuir», a expliqué la dame d'un certain âge, dont le nom n'a pas été dévoilé.

Depuis le début de leur périple à la mi-avril, les éléphants ont ravagé environ 56 hectares de cultures, pour des dégâts évalués à 955 000 francs. (ats)

La fuite des éléphants en images

1 / 8
Des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve en Chine
source: sda
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'article sur le thème «Insolite»

A 11 ans, il dort un an dans son jardin et récolte plus de 500 000 francs

Link zum Artikel

Ils ont percé sur Twitter grâce au Covid-19 🐦

Link zum Artikel

Le Prix Nobel de la paix pour Donald Trump?

Link zum Artikel

Des tortues font du toboggan pour rejoindre le golfe du Mexique

Link zum Artikel

La police allemande découvre une fête illégale dans un pont d'autoroute

La nécessité est mère de l’invention. Comme les clubs sont toujours fermés, les jeunes Allemands trouvent des solutions de plus en plus créatives pour faire la fête. Dernier exemple en date: le corps creux d'un pont autoroutier.

La scène se passe dimanche matin, aux alentours d'Overath, petit village situé dans le Land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Après avoir remarqué la présence de plusieurs jeunes adultes se déplaçant à pied, des policiers locaux décident de les suivre.

Arrivés à la hauteur d'un pont autoroutier, ils entendent de la musique provenant de l'espace creux en dessous du viaduc. La porte donnant sur cette structure d'environ 500 mètres de long est déverrouillée.

De l'autre côté du pont, les …

Lire l’article
Link zum Artikel