DE | FR

Ces 3 films célèbres cités en exemple par la droite dure

Dans le monde entier, des longs-métrages sont récupérés à des fins politiques et sont érigés en référence par la droite, extrême ou non. Le dernier en date? Bac Nord de Cédric Jimenez.
03.02.2022, 21:0004.02.2022, 20:59
image : Jérôme MACE/Chifoumi Productions
sven papaux

Cédric Jimenez, le réalisateur français de Bac Nord se retrouve dans une tourmente politique, après que son film a été récupéré et diffusé à l'occasion d'un «grand oral» organisé par un des principaux syndicats policiers en France. Une projection organisée avant une rencontre avec plusieurs candidats à la présidentielle. Marine Le Pen, Éric Zemmour, Valérie Pécresse, les trois ont déjà cité cette fiction, érigée en exemple quand il s’agit de parler des quartiers ou du quotidien de la police.

«Un film reste une œuvre cinématographique et il ne peut pas devenir un objet politique»
Cédric Jimenez

Jimenez s'était déjà montré irrité par cette «récupération politique» et n'avait pas mâché ses mots, lors de la présentation de son œuvre au dernier Festival de Cannes, d'un discours on ne peut plus clair:

«J’espère que Marine Le Pen ne va pas passer grâce à moi, ça m’emmerderait. Au contraire, j’ai essayé avec le film de raconter effectivement des zones qui ont de grandes difficultés qui peuvent paraître véritablement hostiles. Mais je ne pense pas qu’il faut régler ça avec un vote radical comme Marine Le Pen, pas du tout (...) évidemment les policiers ont affaire à des dealers, à des délinquants et pas à l’ensemble de la population des quartiers Nord. C’est un point de vue, c’est un angle. Mais je ne pense pas que le film soit là pour dénoncer les zones de non-droit et pour attiser la colère, au contraire.»

Malgré lui, Bac Nord est devenu une référence pour la droite, extrême ou non. Un gros carton au box-office et les tracas qui vont avec. Le média français Marianne s'est même amusé à lister les métrages pris comme exemple par la droite pour véhiculer leur discours. Les voici:

Matrix, de Lana et Lilly Wachowski (1999)

Vous vous posez la question: mais pourquoi Matrix? C'est subtil: la symbolique de la pilule rouge représente le réveil de la conscience politique, le retour à la réalité signifiant bien entendu la rupture des dogmes de la «bien-pensance».

La référence présente dans les cercles masculinistes et conspirationnistes est devenue un point d'ancrage pour les milieux complotistes, comme l'explique Le Monde dans un article paru en 2019. L'épopée «matrixienne» est progressivement devenue un signe de ralliement dans le camp des réactionnaires, où seuls les «élus» décident d'affronter la vérité.

Fight Club, de David Fincher (1999)

Les grands discours tirés du bouquin de Chuck Palahniuk, adapté par le maestro David Fincher, ont donné du grain à moudre à la droite. Fight Club est devenu culte pour les cinéphiles, mais également pour les hommes vindicatifs face aux idées féministes.

Par exemple, c'est de Fight Club que provient l'expression «snowflake», un terme utilisé dans le langage de l'extrême droite pour désigner les progressistes.

«Vous n'êtes pas exceptionnels, vous n'êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique»
Tyler Durden, interprété par Brad Pitt

Ce n'est bien entendu pas la critique anticapitaliste qui fait des émules du côté de la droite américaine, et l'œuvre de Chuck Palahniuk ne comporte pas de message suprémaciste. Mais la jeune garde de l'Alt-Right, une frange de l'extrême droite américaine, adhère bien plus à sa contre-culture masculiniste et survivaliste et à son goût pour la transgression des tabous liés au nazisme, comme le soulignait Libération.

Orange mécanique, de Stanley Kubrick (1971)

Le polémiste Laurent Obertone avait, en 2013, publié un livre intitulé La France Orange mécanique. Evidemment, le titre de l'ouvrage est inspiré du film de Stanley Kubrick. Obertone s'inspire d'Orange Mécanique pour traiter du prétendu ensauvagement de la France dans les années 2000.

Et rapidement, l'expression «orange mécanique» deviendra un qualificatif. Mais cette utilisation politique est pourtant bien éloignée du message que Kubrick souhaite faire passer; réflexion sur le bien et le mal, satire sociale sur les dérives du gouvernement quasi-totalitaire et également sur l'anéantissement du libre arbitre.

Et pour se défouler, une bataille de polochons!

Plus d'articles sur Eric Zemmour

Zemmour veut barricader l'Europe: «Les murs ne vont rien arranger, bien au contraire»

Link zum Artikel

Les murs anti-migrants se multiplient: le point en 7 exemples

Link zum Artikel

«Je vais vous hacher menu»: le débat Zemmour-Mélenchon en 10 punchlines

Link zum Artikel

Zemmour a sa version perso de la famille traditionnelle

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Zelensky et Cassis ont parlé au WEF de Davos: voici les 3 points à retenir
Les présidents ukrainien et suisse, Volodymr Zelensky (virtuellement) et Ignazio Cassis (physiquement), ont pris la parole à l'occasion du lancement du Forum économique mondiale de Davos. Voici en substance le résumé de leurs discours très attendus.

C'est devant tout le gratin de l'économie mondiale, réuni lundi au cœur des montagnes grisonnes pour le Forum économique mondial (WEF), que le président ukrainien a donné l'un de ses (innombrables) discours depuis le début de l'offensive. Ovationné à deux reprises par la foule enthousiaste, il a débuté sa prise de parole virtuelle par... une mise en garde:

L’article