International
Corée du Nord

La Corée du Nord tire deux nouveaux missiles balistiques

La Corée du Nord tire deux nouveaux missiles balistiques

La Cor
Le missile a été lancé en direction de la mer du Japon.Image: sda
Pyongyang considère ces manoeuvres comme des répétitions en vue d'une invasion.
27.03.2023, 06:0027.03.2023, 07:57
Plus de «International»

La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques lundi, a annoncé l'armée sud-coréenne. L'engin, le dernier en date d'une série de tests d'armes ces dernières semaines, a été lancé en direction de la mer du Japon.

Ces lancements interviennent quelques jours après que Séoul et Washington ont achevé jeudi leurs plus grands exercices militaires conjoints depuis cinq ans.

ICBM

L'armée nord-coréenne a réagi en procédant à ses propres manoeuvres militaires, notamment en testant ce qu'elle a présenté comme un nouveau «drone d'attaque nucléaire sous-marin», et en procédant au lancement de son deuxième missile balistique intercontinental (ICBM) de l'année.

Après une année record d'essais d'armes et de menaces nucléaires croissantes de la part de Pyongyang en 2022, Séoul et Washington ont renforcé leur coopération en matière de sécurité.

L'année dernière, la Corée du Nord s'est déclarée puissance nucléaire «irréversible». Son dirigeant, Kim Jong-un, a récemment appelé à une augmentation «exponentielle» de la production d'armes, y compris d'armes nucléaires tactiques. (ats/jch)

Ce clip de propagande nord-coréen vaut tous les nanars du monde.
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Russe qui a sauvé le monde
En 1983, la situation n'avait jamais été aussi tendue entre la Russie et les pays de l'Otan. Récit du jour où tout aurait pu basculer pour l'humanité.

Stanislav Petrov n'est qu'un remplaçant lorsqu'il prend son service dans la nuit du 26 au 27 septembre 1983. Le lieutenant-colonel dépanne son collègue malade. Son poste représente alors l'une des activités les plus importantes aux yeux des forces armées soviétiques, à savoir la surveillance par satellite dans un centre d'alerte précoce aux missiles. Le tout dans le plus grand secret.

L’article