DE | FR
L'explosion a soufflé cet hôtel cinq étoiles.
L'explosion a soufflé cet hôtel cinq étoiles. Image: sda

La Havane: 27 morts dans l'explosion d'un hôtel

Le centre de la capitale cubaine a tremblé après l'explosion d'un hôtel en travaux qui a hébergé des célébrités. Le bilan humain s'alourdit d'heure en heure.
07.05.2022, 16:4908.05.2022, 10:53

Un corps a été retiré samedi des décombres de l'hôtel Saratoga, un établissement emblématique de La Havane soufflé la veille par une explosion, portant le nouveau bilan provisoire à 27 morts. Il s'agit d'une femme de 57 ans, selon ministère de la Santé.

Plusieurs médias indépendants cubains ont fait état de 19 disparus, publiant une liste avec leurs noms et un numéro de contact. Les autorités ont seulement indiqué que 19 familles avaient demandé des nouvelles de leurs proches.

Quatre enfants et adolescents figurent parmi les victimes de cette explosion, probablement due à une fuite de gaz. Sur les 81 personnes blessées, 37 restaient hospitalisées samedi en fin de journée, a précisé le chef des services hospitaliers du ministère de la Santé.

Au moment de la déflagration, l'hôtel Saratoga était fermé depuis deux ans en raison de la pandémie ce Covid-19. Des ouvriers et employés étaient en train de préparer sa réouverture après travaux, prévue mardi prochain.

«Au moment de l'accident, 51 employés travaillaient dans le bâtiment (...), dont onze sont décédés d'après ce que l'on sait pour l'instant, treize sont portés disparus, six sont hospitalisés et le reste a réussi à sortir à temps»
Roberto Enriquez Calzadilla, porte-parole du groupe touristique Gaviota

Parmi les victimes se trouve une touriste espagnole de 29 ans qui se promenait près de l'hôtel, son époux également espagnol étant grièvement blessé. «Toute notre affection aux familles et à toutes les victimes et blessés. Tout notre soutien aussi au peuple cubain», a tweeté le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

Une fuite de gaz à l'origine de l'explosion

La façade de l'hôtel Saratoga, classé cinq étoiles avec ses 96 chambres, deux restaurants et piscine sur le toit, a été en grande partie endommagée par la force de l'explosion survenue peu après 11 heures locales (17 heures en Suisse). «Les premières constatations indiquent que l'explosion a été provoquée par une fuite de gaz», a précisé sur Twitter le compte de la présidence cubaine.

Un nuage de fumée et de poussière s'élevait du Prado, l'avenue principale du centre de La Havane où se trouve l'hôtel, proche du Capitole. Les quatre premiers étages ont été complètement soufflés, et le sol était jonché de débris et de morceaux de verre, a constaté l'AFP.

Plusieurs véhicules ont également été détruits à proximité de cet hôtel, connu pour avoir hébergé ces dernières années plusieurs célébrités, dont Mick Jagger, Madonna et Beyoncé. Les secours arrivés en nombre ont clôturé le périmètre tandis que les secours recherchaient d'éventuelles victimes dans les gravats au pied de l'hôtel.

Le président Miguel Diaz-Canel est arrivé sur place à la mi-journée, accompagné du Premier ministre Manuel Marrero et du président de l'Assemblée nationale Esteban Lazo.

La solidarité prime

«Ce qui s'est passé est très regrettable, la destruction, surtout les pertes de vies, et aussi les personnes blessées, mais une fois de plus je veux souligner la rapidité avec laquelle la population et les institutions se sont mobilisées», a écrit sur Twitter le président Miguel Diaz-Canel.

«C'est la solidarité qui a primé», a-t-il ajouté alors que de nombreux Cubains se sont précipités vendredi pour donner leur sang et venir ainsi en aide aux blessés.

Les recherches dans les étages supérieurs de l'immeuble n'ont permis de trouver aucun corps ni survivants, a indiqué un pompier sur place. Elles se concentrent désormais dans les deux étages souterrains dont l'accès est compliqué par la grande quantité de gravats, a constaté un journaliste de l'AFP.

«Il faut avancer, il peut y avoir encore des camarades qui sont en dessous, en vie, et plus nous tardons, moins ils ont de possibilités de rester en vie»
Ramiro Valdés, vice-Premier ministre et commandant de la révolution de 1959

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a également transmis ses condoléances à son homologue, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

Bâtisse emblématique

Emblématique établissement de la vieille Havane avec sa façade verte, l'hôtel, en travaux, était fermé depuis deux ans aux touristes.

Seuls se trouvaient à l'intérieur des ouvriers et des employés en train de préparer sa réouverture, prévue à partir du 10 mai.

Construit en 1880 pour abriter des magasins, l'immeuble avait été transformé en hôtel en 1933 et rénové afin d'en faire un établissement de luxe en 2005. (ats/afp)

Nouvelles inondations en Australie mercredi 30 mars 2022

1 / 13
Nouvelles inondations en Australie mercredi 30 mars 2022
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Pourquoi les tortues se giflent-elles ?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les enfants tirent sur Poutine: à quoi ressemble la vie en Ukraine
On joue à l'opéra, les bars sont ouverts, on se marie: dans l'ouest de l'Ukraine, la vie continue malgré les sirènes d'alarme et la pénurie de carburant.

Les restaurants, les magasins et les bars sont ouverts. On y joue à l'opéra, on boit, on rit, on fait du jogging. Les gens flânent dans les rues, on peut entendre de la musique, les coursiers livrent de la nourriture et beaucoup vaquent à leurs occupations habituelles. Les transports publics sont en service, les voitures roulent sur les pavés, on klaxonne, on jure et on s'insurge.

L’article