International
Danemark

Profanation du Coran: Copenhague tente de limiter les dégâts

Profanation du Coran: Copenhague tente de limiter les dégâts

Rasmus Paludan brûle un Coran devant l'ambassade de Turquie, le 21 janvier 2023. i
En janvier dernier, un homme avait également brûlé un Coran devant l'ambassade de la Turquie.Image: Keystone
Plusieurs démonstrations récentes en Suède ou au Danemark impliquant des autodafés ou autres profanations du livre sacré musulman ont soulevé des tensions diplomatiques entre ces deux pays et le Moyen-Orient.
31.07.2023, 04:4131.07.2023, 06:49
Plus de «International»

Le gouvernement danois a annoncé vouloir limiter les manifestations prévoyant de brûler des textes sacrés. Il a invoqué des problèmes de sécurité à la suite de manifestations polémiques impliquant des profanations du Coran au Danemark et en Suède.

Soulignant que de telles manifestations faisaient le jeu des extrémistes et semaient la division, le gouvernement a affirmé vouloir «explorer» la possibilité d'intervenir dans des situations «où, par exemple, d'autres pays, cultures et religions sont insultés, et qui peuvent avoir des conséquences négatives importantes pour le Danemark, notamment en matière de sécurité», affirme le ministère des Affaires étrangères:

«Cela doit bien sûr être fait dans le cadre de la liberté d'expression protégée par la Constitution, car il s'agit de l'une des valeurs les plus importantes du Danemark.»

Tensions diplomatiques

Le ministère danois des Affaires étrangères note que les manifestations ont «atteint un niveau où le Danemark, dans de nombreuses régions du monde, est perçu comme un pays qui facilite l'insulte et le dénigrement des cultures, religions et traditions d'autres pays».

Il a ajouté que le «but principal» de certaines de ces manifestations était de provoquer et «pourrait avoir des conséquences importantes». Des émissaires danois et suédois ont été convoqués dans un grand nombre de pays du Moyen-Orient.

Réflexions en Suède

Dans une déclaration séparée, le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a déclaré dimanche qu'il avait été en contact étroit avec son homologue danoise Mette Frederiksen, rappelant qu'un processus similaire était déjà en cours en Suède:

«Nous avons également commencé à analyser la situation juridique afin d'envisager des mesures pour renforcer notre sécurité nationale et la sécurité des Suédois en Suède et dans le monde.»

La Suède a ordonné jeudi à ses armées et administrations de renforcer leurs préparatifs contre le terrorisme sur fond de détérioration de la sécurité, après plusieurs épisodes où le Coran a été profané.

L'Arabie saoudite et l'Irak ont appelé à une réunion extraordinaire, qui devrait se tenir lundi, de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) pour traiter de la profanation du Coran dans les deux pays scandinaves. (ats/jch)

L'ange de la mort danois: la vraie affaire derrière la série Netflix The Nurse
Video: youtube
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les espions de Poutine se planquent en Suisse, mais plus pour longtemps
En décembre, le Conseil national s'est prononcé en faveur de l'expulsion des espions russes. Le Conseil des Etats lui emboîte désormais le pas avec la Commission de politique extérieure. Un conseiller fédéral n'apprécie toutefois pas ce durcissement.

Lorsque Vladimir Poutine a lancé sa guerre en Ukraine, l'Europe a réagi rapidement pour limiter l'espionnage russe. Depuis le 24 février 2022, les pays de l'UE ont expulsé 500 à 600 espions russes déguisés en diplomates.

L’article