en partie ensoleillé
DE | FR
International
Discrimination

La moitié de l'humanité discrimine son voisin en raison de son âge

Il ne fait pas bon être très vieux ou très jeune en 2021

Image
Une réalité accentuée par la pandémie, pointe un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé. L'«âgisme» ce fléau mondial cible qui et avec quelles conséquences?
18.03.2021, 08:0118.03.2021, 15:45
Plus de «International»

Une personne sur deux, dans le monde, fait preuve d'«âgisme». Autrement dit, utilise l'âge de quelqu'un pour lui porter préjudice. Et ça marche dans les deux sens: les jeunes envers les anciens et vice-versa. En Europe, un tiers des individus, mais surtout les jeunes, dit avoir subi cette attitude. Ce sont les résultats du premier rapport mondial sur cette question publié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'autres acteurs onusiens.

«La pandémie a montré la prévalence de l'âgisme»
Une responsable de l'OMS

La crise du Covid-19 a accentué les disparités en raison de l'âge dans l'accès aux soins ou aux infrastructures. C'est aussi le cas dans l'application des restrictions et autorisations qui vise les plus jeunes ou les plus âgés.

Quelles sont les conséquences de l'âgisme?

  • Il est nuisible pour la santé et empêche l'approbation de politiques favorables à un vieillissement en bonne santé.
  • Il peut agir en termes de discriminations à l'emploi.
  • Les crimes perpétrés par les jeunes sont souvent considérés comme plus graves que les mêmes attribués à des délinquants plus âgés.
  • Il accentue la pauvreté des plus âgés.
  • Selon les estimations, les effets de l'«âgisme» coûtent jusqu'à plusieurs centaines de milliards de dollars à la société dans le monde.

.

Qui sont les plus ciblés par l'âgisme?

  • Les jeunes hommes moins éduqués ciblent plus facilement les personnes âgées.
  • Les plus anciens son très exposés lorsqu'ils dépendent de soins.
  • Les travailleurs les plus âgés qui œuvrent dans des branches comme la haute technologie sont très touchés.
  • Il est largement plus élevé dans les pays pauvres ou à revenus intermédiaires.
  • Les femmes sont victimes de manière disproportionnée des phénomènes listés ci-dessus.

Comment y faire face?

Pour y faire face, le rapport recommande des politiques anti-discrimination et des législations sur les droits humains, l'éducation sur cette question et la facilitation d'un dialogue entre individus d'âges différents. Il appelle à améliorer les données. Il demande également à tous les acteurs d’œuvrer pour diminuer ce problème. (jah/ats)

1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Une université suspend ses fécondations in vitro pour une loi de 1872
Vendredi dernier, avec une majorité de 7 juges, tous républicains, la Cour suprême de l'Alabama a estimé qu'une loi datant de 1872 sur les décès infantiles «s'applique à tous les enfants à naître, sans limite». Même les embryons.

Une université de l'Alabama a annoncé mercredi suspendre tous ses traitements relatifs aux fécondations in vitro. Cela après une décision de la Cour suprême de l'Etat estimant que les embryons conservés par congélation devaient être considérés comme des «enfants».

L’article