DE | FR

La nouvelle plateforme de Trump est un simple blog, pas un réseau social

FILE- In this Oct. 12, 2018 file photo then President Donald Trump waves as he arrives for a campaign rally, in Lebanon, Ohio. A GOP-backed bill introduced Monday, April 20, 2021, would change the name of a state park to honor Trump. The House bill primarily sponsored by freshmen Rep. Mike Loychik to rename Mosquito State Park to Donald J. Trump State Park is the latest attempt by Ohio Republicans to honor the former president. (AP Photo/Evan Vucci, File)
Donald Trump

Le timing du lancement de cette plateforme n'est pas un hasard... Image: sda

Abrités sur son site Web, les messages de l'ancien président américain peuvent être partagés par d'autres utilisateurs sur les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook, où le républicain reste interdit.



L'ex-président américain, Donald Trump, a trouvé la parade pour continuer de diffuser ses messages sur les plateformes (Facebook et Twitter) qui lui sont interdites. Il les fait partager par d'autres utilisateurs depuis son tout nouveau site Web. Cette révélation intervient un jour avant la décision du conseil de surveillance de Facebook sur l'opportunité de prolonger la suspension de Donald Trump du réseau social. L'ancien locataire de la Maison Blanche a été exclu de la plupart des plateformes à la suite de l'assaut meurtrier du 6 janvier contre le Capitole américain par ses partisans.

Sur le site, les messages de Trump reprennent, notamment, l'affirmation infondée selon laquelle il aurait perdu l'élection présidentielle de 2020 en raison de la fraude électorale. L’ancien-président a trouvé la faille pour se faire entendre à nouveau sur les réseaux sociaux.

Bild

Un des nombreux post que Trump a posté sur sa plateforme.

Twitter comme Facebook ont supprimé les contenus publiés par d'autres comptes d'utilisateurs qui tentaient selon eux de contourner l'interdiction faite à Donald Trump. Un porte-parole de Twitter a déclaré que «le partage de contenus à partir du site Web de Donald Trump serait autorisé tant que le contenu n'enfreint pas les règles du réseau, mais que les tentatives de contournement ne seraient pas autorisées».

Twitter joue les gros bras, Facebook se fait discret, et Youtube préfère attendre

Facebook n'a pas fait de commentaire sur la façon dont il traiterait les publications partagées à partir du nouvel espace.

Twitter, que Donald Trump utilisait quotidiennement et où il comptait 88 millions d'abonnés, a déclaré que son interdiction était permanente, même s'il est de nouveau candidat à l'élection présidentielle. Youtube a déclaré de son côté qu'il rétablirait la chaîne de Trump lorsqu'il estimera que le risque de violence a diminué. (ga)

La team watson et ses Tupperwares

1 / 8
La team watson et ses Tupperwares
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Un collectionneur du crypto-art nous explique son délire

Plus d'articles à propos de Donald Trump

Depuis Orlando, Trump monte à nouveau sur le ring

Link zum Artikel

Le Prix Nobel de la paix pour Donald Trump?

Link zum Artikel

On peut légalement mettre un coup de batte à Trump

Link zum Artikel

Nouveau but dans la vie: s'en ficher comme Melania

Link zum Artikel

Le corner américain

L'Amérique, dans tous ses Etats

Chaque semaine, on vous présente trois actualités du pays que tout le monde suit.

Lorsqu'on mélange un peu de Justin Bieber, beaucoup de bling-bling, de la musique gospel-r&b-pop très addictive et un lieu de culte, qui ressemble plus à un hôtel ultra design qu'à une église, on trouve: Hillsong. Comme son nom l'indique, la «mega-church» (église-xxl) veut nous emmener sur un mont musical. Problème, lorsqu'on monte trop haut, trop vite, on peut tomber tout aussi rapidement.

Il y a quelques années, ma curiosité m'a poussée à participer à un culte dominical de Hillsong, …

Lire l’article
Link zum Artikel