DE | FR
Bild

Comment Trump a arraché plus de 100 millions de dollars à ses électeurs

La campagne électorale de Donald Trump a incité les partisans, au moyen de cases à cocher pré-cochées, à faire un don non pas une fois, mais chaque semaine. Plus de 100 millions de dollars ont été générés, contre la volonté des donateurs.



Stacy Blatt, 63 ans, originaire de Kansas City, était hospitalisé pour un cancer en septembre dernier lorsqu'il a décidé de faire un don de 500 dollars à Donald Trump. Moins de 30 jours plus tard, son compte bancaire a été suspendu. Lorsqu'il a demandé pourquoi, il a découvert que la campagne Trump lui avait facturé 3000 dollars en un peu moins d'un mois. Blatt, qui vivait avec moins de 1000 dollars par mois, s'est retrouvé fauché.

Des centaines de milliers de partisans de Donald Trump se sont retrouvés dans la même situation l'année dernière. On vous explique pourquoi.

Moneybomb 💵

Comme l'a découvert le New York Times, la campagne Trump n'est parvenue à rester à flots financièrement l'année dernière uniquement parce qu'elle s'est enrichie auprès de ses partisans.

En soi, cela n'a rien de nouveau. Les campagnes électorales prospèrent grâce aux dons, surtout aux États-Unis. Mais la campagne de Trump a proposé quelque chose de spécial: Dans leur formulaire de don en ligne, ils ont installé des cases à cocher, comme celles, bien connues, que vous devez accepter chaque fois que vous achetez quelque chose en ligne. Ces cases à cocher étaient pré-cochées et formulées de manière «vertigineusement complexe». Si vous les avez manquées, vous avez accepté un don automatique chaque semaine.

En mars 2020, au début de la campagne électorale, ces cases à cocher ressemblaient à ceci:

Bild

New york times

Cette case à cocher pré-marquée était, en elle-même, une nouveauté dans le monde de la collecte de fonds politiques. Cette technique n'est employée que dans le secteur privé, avec des abonnements à des magazines, par exemple. (À propos, les cases à cocher pré-marquées sont totalement interdites en Europe.)

Mais pour la campagne Trump, il ne s'agissait que du début.

En juin 2020, une deuxième case à cocher a été ajoutée, la soi-disant «moneybomb». Cette dernière poussait le donateur a accepter de donner à nouveau le même montant le jour de l'anniversaire de Trump. Cela s'est avéré être le jour le plus lucratif de l'histoire de la campagne.

Bild

nyt

Depuis l'introduction de la bombe monétaire, les demandes de remboursement de donateurs étonnés ont également explosé. Alors qu'environ 2% des dons étaient auparavant remboursés, à la fois dans la campagne Biden et la campagne Trump, ce nombre a soudainement grimpé à plus de 12% pour les républicains.

En septembre, lorsqu'il était clair que la campagne Trump gagnait beaucoup moins d'argent que ses rivaux démocrates, elle est devenue encore plus agressive. Les dons mensuels récurrents se sont soudainement transformés en subventions hebdomadaires. Le libellé des cases à cocher est également devenu plus confus et obscur.

Bild

Peu à peu, il est devenu plus difficile pour les donateurs de voir ce qu'il y avait réellement dans les boîtes. Les informations sur le paiement récurrent automatique n'étaient plus en gras:

Bild

En octobre déjà, les boîtes ressemblaient à ça:

Bild

Un texte énorme et gras avec quelques mots entièrement écrits en majuscules. De nombreux partisans de Trump ne pouvaient plus voir exactement ce dont il s'agissait.

122 millions de dollars

Le résultat: la plateforme de dons WinRed, qui avait été mandatée pour relayer les fonds, a dû rembourser 122 millions de dollars de dons. Cela représente 10,7% de tous les revenus des dons à partir de 2020. A titre de comparaison: l'équivalent démocratique ActBlue n'a dû rembourser que 2,2%.

Pour Trump, cela signifiait obtenir un prêt sans intérêt de ses électeurs à un moment critique de la campagne. De plus, WinRed n'a pas remboursé les 30 cents par don plus les 3,8% du montant facturé à titre de frais. Additionnés, cela représente environ cinq millions de dollars.

Trump, quant à lui, n'a pas cessé de collecter des dons avec des cases à cocher pré-marquées après sa défaite électorale. Selon le New York Times, il a probablement utilisé les dons qu'il a collectés pour «combattre l'élection truquée» et pour compenser les remboursements.

Pendant ce temps, d'autres républicains, comme le chef de la minorité du Sénat, Mitch McConnell, se sont également mis à utiliser ces cases pré-cochées. Et, alors que les parties lésées ont blâmé la plateforme de collecte de fonds, WinRed, la taxant de «prédatrice», personne n'a voulu blâmer Donald Trump. Certains se sont même dit «loyaux à 100% envers Donald Trump.»

Ce texte a été adapté de sa version allemande, disponible ici.

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

LinkedIn a été victime de piratage. Êtes-vous concerné?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

7 objets du télé-achat qu'on a secrètement envie d'acheter

C'est vintage, mais c'est iconique. Voici sept objets improbables vendus à la télévision américaine.

N'est-ce pas la plus belle invention que vous avez vue dans votre vie? Rien que le nom fait voyager: la Hawaii Chair (la chaise hawaïenne). Elle s'appelle ainsi car elle imite le hula, la danse hawaïenne.

Eh bien, comme nous sommes assis huit heures par jour à notre bureau et que nous n'avons pas le temps de faire du sport, c'est le sport qui vient à notre bureau. La Hawaii Chair fait travailler les abdos et les hanches. Comme l'explique la vidéo YouTube que je vous recommande chaudement …

Lire l’article
Link zum Artikel