DE | FR

Après le poulet, le Royaume-Uni fait face à une pénurie...de Milkshakes

Le Covid et le Brexit mettent les chaînes d'approvisionnement à rude épreuve au Royaume-Uni. Cette fois, c'est les milkshakes du McDonald's qui sont menacés.
25.08.2021, 08:3625.08.2021, 16:07

Le 19 août dernier, c'était de poulet que le Royaume-Uni manquait. Conséquence: la chaîne de restauration Nando’s avait dû fermer une cinquantaine de ses restaurants.

Désormais, c'est la célèbre chaîne de fast food McDonald's qui fait face à des pénuries. Elle effet, elle a annoncé, mardi, qu'elle manquait de milkshakes. Les raisons? Des problèmes de chaînes d'approvisionnement attribués au Brexit et à la pandémie de Covid. Mais ce n'est pas tout. L'enseigne est aussi à court de boissons en bouteille dans ses 1250 sites en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles.

Des primes pour trouver des travailleurs

La pandémie de Covid-19 a accentué l’exode des travailleurs étrangers tandis que nombre d’employés qui ont été mis au chômage partiel ou licenciés ont cherché du travail dans d’autres secteurs que la distribution.

Du côté des employeurs, on se bouscule pour trouver du personnel, rapporte The Guardian. Le site de recrutement Indeed a ainsi déclaré que le nombre d'offres d'emploi offrant des primes d'adhésion avait augmenté de 66% entre avril et le 20 août.

L'entreprise Amazon a confié de son côté qu'elle offrirait des primes d'adhésion allant jusqu'à 1000 £ (soit 1254 francs) pour attirer de nouveaux travailleurs permanents et saisonniers. D'autres entreprises de transport et de logistique telles que DHL et Whistl adoptent des stratégies similaires. (hkr)

Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍

1 / 9
Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La pizza à l'omelette, ça passe ou ça casse?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Macron va-t-il livrer des chars Leclerc à Zelensky? La question agite Paris
Après l'Allemagne, la France se demande, désormais, s'il serait judicieux pour elle de livrer des chars de combat à l'Ukraine. Mais personne ne veut encore se lancer.

Jusqu'à quel point l'Europe soutiendra-t-elle l'Ukraine? La question devient brûlante en France. L'Hexagone n'a jusqu'à présent fourni «que» 230 millions d'euros d'armes aux troupes ukrainiennes.

L’article