International
Elizabeth II

70 ans de règne: comment Elisabeth II est montée sur le trône

Image
image: keystone
Elizabeth II

Comment la reine a délaissé «fêtes, bronzage et ski nautique» pour le trône

A l'occasion des 70 ans de règne d'Elizabeth II, watson a décidé de marquer le coup avec une série en cinq épisodes, dont voici le premier. Chaque jour, replongez dans un moment marquant de la vie de cette monarque exceptionnelle.
30.05.2022, 18:3713.06.2022, 12:57
Suivez-moi
Plus de «International»

Le saviez-vous? Elizabeth II n'est pas devenue souveraine dans son propre royaume. La couronne d'Angleterre tombe sur sa (jeune) tête sous le soleil d'Afrique, alors que la princesse se trouve à 10 000 kilomètres de son père, malade.

Ce 31 janvier 1952, sur une piste de l'aéroport de Londres balayée par la bise glaciale, la princesse Elizabeth voit son père pour la toute dernière fois. Evidemment, elle n'en a encore aucune idée.

La princesse Elizabeth et son mari, Philip, le 31 janvier 1952.
La princesse Elizabeth et son mari, Philip, le 31 janvier 1952.images: archives france 2

L'esprit focalisé sur sa mission, la jeune Anglaise salue la foule. Le défi est de taille: remplacer son père, le roi Georges VI, pour une tournée de représentation de la couronne britannique. Un voyage qui doit conduire la princesse et son époux, Philip, aux quatre coins du globe, pendant plusieurs mois. Première étape: le continent africain.

Sur le tarmac, son père a bravé le froid pour venir l'embrasser. Son teint pâle et ses traits tendus témoignent de sa mauvaise santé. Georges VI tient bon. A-t-il un drôle de pressentiment? En tout cas, il somme la gouvernante d'Elizabeth de bien veiller sur elle. Ultimes signes de main. L'avion décolle.

Ce moment marque la dernière apparition publique du souverain.
Ce moment marque la dernière apparition publique du souverain.images: archives france 2

A cette époque, Elizabeth ne vit plus en Angleterre. Elle a suivi son époux à Malte, où Philip est en poste depuis trois ans. Sous le soleil, le couple coule des journées paisibles, rythmées par les évènements mondains, «les pique-niques, le bronzage et le ski nautique», témoigne une proche du couple.

Elizabeth y goûte pour la première fois à un semblant de vie «normale»: elle peut se promener, faire ses courses et même manipuler de l'argent toute seule. Seule ombre au tableau: l'état de santé de son père, resté dans la grisaille anglaise. Georges VI est atteint d'un cancer du poumon.

Afrique, 1952, lors du périple du couple princier.
Afrique, 1952, lors du périple du couple princier. images: archives france 2

Kenya, 5 février 1952. Après une semaine très officielle, chargée en rendez-vous et représentations, Elizabeth et Philip se réfugient au Treetops Hotel pour un safari. Caméra au poing, la jeune femme immortalise avec délice le défilé d'éléphants, de babouins ou encore de rhinocéros. Un dernier moment d'insouciance, avant qu'une sombre nouvelle n'arrive d'Angleterre.

Premier informé, Philip entraîne sa femme pour une promenade. C'est lui qui lui fera l'annonce.
Premier informé, Philip entraîne sa femme pour une promenade. C'est lui qui lui fera l'annonce.images: archives france 2

Le 6 février, le roi George VI décède dans son sommeil, à l'âge de 56 ans, des suites d'une crise cardiaque. A 7h30 du matin, son valet le trouve dans son lit. L'heure précise du décès reste inconnue. Elizabeth ne saura jamais à quelle heure elle est devenue reine.

Retour en urgence

La disparition de ce père adoré est un choc pour l'héritière du trône, âgée de seulement 25 ans. Hors de question, toutefois, de laisser filtrer la moindre émotion. Déjà, ce flegme légendaire. Ce sens du devoir à toute épreuve. Est-elle prête? Elizabeth ne se pose même pas la question. Elle n'a pas le choix.

C'est tout emmitouflée de noir et le cœur endeuillé que la nouvelle souveraine descend la passerelle. Elle est accueillie dans son pays par son premier ministre et futur mentor, Winston Churchill, ainsi que par les principaux membres du gouvernement.

La silhouette célèbre de Winston Churchill, le 7 février 1952, à l'arrivée d'Elizabeth.
La silhouette célèbre de Winston Churchill, le 7 février 1952, à l'arrivée d'Elizabeth.images: archives france 2

Le couronnement

Ce n'est qu'un an et quatre mois après son accession au trône que se tient la cérémonie du couronnement.

Queen Elizabeth II coronation on June 2, 1953. The Queen Elizabeth II gives a wide smile for the crowds as she leaves Westminster Abbey in London after her coronation. (KEYSTONE/EPA/PAl/Str) === ===
Image: EPA PA

Le 2 juin 1953, à Londres, il pleut, évidemment. A 10h15, Elizabeth quitte Buckingham Palace, direction l’abbaye de Westminster. Dans les rues de la capitale, trois millions de personnes se pressent pour suivre son parcours. Une foule compacte et dense, qu'elle observe par la fenêtre du carrosse royal. Lequel est inconfortable à souhait.

C'est sans compter sa robe, dont la traîne nécessite d'être soutenue par sept demoiselles d'honneur. Elizabeth s'est préparée des semaines dans les couloirs du palais, en s'emballant dans des draps, pour l'endosser sans une grimace.

Coronation of Queen Elizabeth II. in London on June 2, 1953: The Queen's train is lifted by a footman as she leaves Buckingham Palace to enter the state coach to drive to Westminster Abbey for th ...
Image: AP

Et il y a aussi la couronne. Ornée de plus de 400 pierres précieuses, elle pèse plus de deux kilos.

«Vous ne pouvez pas baisser la tête pour lire votre discours, vous devez élever le texte, sinon vous risquez de vous briser le cou»
La reine

Alors, Elizabeth a entraîné son port de tête royal en donnant le bain à son fils, Charles, quatre ans.

Malgré l'apparat inconfortable, la future monarque affiche un air serein. A 11 heures, le carrosse fait halte devant l'abbaye de Westminster où l'attendent 8000 invités. Chefs d'Etat, membres du gouvernement, de la noblesse et tout le gratin des élites internationales gigotent d'impatience sur les bancs glacés. Entre eux, s’est glissée une trentaine de cameramen, chargés d'immortaliser le sacre.

Elizabeth a tenu à cette retransmission en direct, malgré les réticences de Winston Churchill, qui craint la médiatisation de cet évènement quasi sacré. La jeune fille insiste, il cède. Cette décision novatrice sera couronnée de succès: le tout premier évènement mondialement diffusé de l'Histoire cumule 277 millions de téléspectateurs, dont 27 millions de Britanniques - soit 40% de la population.

Image
image: keystone

Après trois heures de cérémonie, la reine fait sa première apparition au balcon du palais de Buckingham, en début d'après-midi, sous les cris de liesse de son peuple.

Picture dated 02 June 1953 of Britain's Queen Elizabeth II wearing the Imperial State Crown as she and her husband, the Duke of Edinburgh - dressed in the uniform of Admiral of the Fleet - wave f ...
Image: EPA PA

Elle se retire pour assister au premier des deux banquets de couronnement auxquels participent famille royale, dignitaires de pays étrangers et du Commonwealth. On y servira notamment le fameux «poulet du couronnement» (une recette de poulet froid avec une sauce au curry concoctée spécialement pour l'occasion).

A minuit, la reine fait une ultime apparition au balcon du palais. Le règne peut commencer.

La suite, demain, avec notre deuxième épisode.

Copin comme cochon: les couples cucul sur Instagram
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
P. Diddy s’excuse suite à son comportement «dégoûtant»
Le rappeur américain P. Diddy s’est excusé de son comportement «très violent» envers la chanteuse de R&B «Cassie» dans un hôtel de Los Angeles en 2016.

Sean «Diddy» Combs s'est excusé dimanche pour son comportement «inexcusable» et «dégoûtant» envers son ancienne compagne en 2016. CNN a diffusé une vidéo montrant un déchaînement de violence de la part du rappeur américain contre la chanteuse de R&B «Cassie» dans un hôtel de Los Angeles.

L’article