DE | FR

Le fiancé de Gabby Petito s'est bel et bien suicidé

Le couple semblait pourtant vivre leur meilleure vie sur les réseaux sociaux.
Le couple semblait pourtant vivre leur meilleure vie sur les réseaux sociaux.Image: sda
La disparition de la jeune femme avait tenu les Américains en haleine pendant plusieurs semaines. Elle avait fini par être retrouvée avec des traces d'étranglement autour du cou.
24.11.2021, 04:1924.11.2021, 06:59

Brian Laundrie, le petit ami de la jeune voyageuse assassinée Gabby Petito, était considéré comme une «personne digne d'intérêt pour l'enquête» sur le meurtre de sa fiancée. Il s'est suicidé d'une balle dans la tête, selon l'avocat de sa famille.

«Chris et Roberta Laundrie ont été informés que la cause du décès est une blessure par balle à la tête et que les circonstances du décès correspondent à un suicide»
Steven Bertolino, avocat de la famille du jeune homme

Le jeune homme de 23 ans avait refusé de répondre aux questions des enquêteurs, créant le doute dans l'opinion publique sur son éventuel rôle dans l'assassinat, avant de disparaître.

Le corps de Gabby Petito, 22 ans, dont la disparition avait provoqué l'émoi au-delà des frontières américaines, avait été retrouvé le 19 septembre près du parc national de Grand Teton, dans le Wyoming. Selon l'autopsie, elle a été étranglée. (ats/jch)

Un peu de légèreté: Ce bébé de 11 mois est un succès viral en Chine.

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

C'est officiel, Eric Zemmour annonce sa candidature ce mardi

Link zum Artikel

La ville la plus chère au monde... n'est pas celle que vous croyez

Link zum Artikel

Affaire Baldwin: elle avoue «ne pas vraiment avoir vérifié l'arme»

Link zum Artikel

Les héritiers Gucci se plaignent alors que le film est déjà sorti

Link zum Artikel
La Chine a «inventé» un biologiste suisse et ça fait réagir Facebook
Le groupe Meta a supprimé des centaines de comptes Facebook liés à Wilson Edwards, un biologiste bernois inventé de toutes pièces pour mener une campagne de propagande en Chine.

C'est une histoire très particulière qui avait fait surface ce mois d'août: un dénommé Wilson Edwards, prétendu biologiste suisse, affirmait sur Facebook que les Etats-Unis faisaient pression sur les travaux de l’OMS sur l’origine du virus. Ses propos avaient été repris par les médias d'Etat chinois, ce qui avait poussé l'ambassade suisse à Pékin à réagir: elle avait découvert que cette personne n'existait pas.

L’article