International
Etats-Unis

Avortement USA: Jodie Sweetin victime de violences policières

Vidéo: extern / rest

Avortement: une star américaine victime de violences policières

Jodie Sweetin, connue pour son rôle de Stephanie Tanner dans la sitcom américaine La Fête à la maison, a été plaquée au sol par la police ce week-end lors d'une manifestation pour le droit à l'avortement.
28.06.2022, 15:48
Plus de «International»

Il s'agissait d'une des nombreuses manifestations organisées aux États-Unis en réaction à la décision de la Cour suprême d'annuler le droit à l'avortement inscrit dans la Constitution.

La vidéo de l'incident a été prise par le photographe Michael Ade et postée sur Instagram.

Vidéo: extern / rest

Jodie Sweetin a ensuite publié une déclaration: «Notre activisme se poursuivra jusqu'à ce que nos voix soient entendues et que des mesures soient prises. Cela ne nous découragera pas, nous continuerons à nous battre pour nos droits. Nous ne serons pas libres tant que nous ne serons pas TOUS libres».

Le Los Angeles Police Department (LAPD) a répondu aux critiques sur leur comportement dans une déclaration à NBC: «La violence utilisée sera évaluée par rapport à la politique et à la procédure du LAPD».

(een)

La première grève féministe de Suisse le 14 juin 1991

1 / 12
La première grève féministe de Suisse le 14 juin 1991
La première grève des femmes* de Suisse avait impliqué plus de 500 000 femmes à travers le pays.
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur X
Olivia Rodrigo dédicace une chanson aux juges de la Cour suprême
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Sera-t-elle la première? Ce qu'il faut savoir sur Kamala Harris
La démocrate de 59 ans est désormais la grande favorite pour remplacer Joe Biden comme adversaire contre Donald Trump aux élections générales de novembre. Retour sur le parcours de Kamala Harris, qui pourrait devenir la première femme présidente des Etats-Unis.

«Je suis prête. Cela ne fait aucun doute. Quiconque me voit au travail est pleinement conscient de mes qualités de leadership». Fin février, Kamala Harris s'était déjà exprimée sur le scénario possible d'une prise de fonction. La vice-présidente seule sait si elle s’attendait réellement à hériter de son patron à l’époque, ou s'il ne s'agissait que de déclarations diplomatiques aux médias.

L’article