DE | FR

Le plus grand réservoir américain va restreindre l'accès à... son eau

epa09287574 A view of the white ring of mineralized stone indicating the drop in water levels near the Hoover Dam at Lake Mead National Recreation Area in Boulder City, Nevada, USA, 19 June 2021. Lake Mead, the United States' largest reservoir, which was formed by the construction of the Hoover Dam along the Colorado River east of Las Vegas, Nevada on the Nevada/Arizona border, is at the lowest levels ever recorded since being built as a result of drought, high temperatures and water usage. EPA/JUSTIN LANE

Le lac Mead, le plus important réservoir artificiel des Etats-Unis. Image: EPA

Dans le Colorado, le lac Mead atteindra bientôt son niveau le plus bas depuis sa création dans les années 1930. Les autorités annoncent des restrictions d'eau.



Conséquence de la sécheresse chronique qui sévit dans l'ouest des Etats-Unis, le gouvernement fédéral a décrété, lundi, pour la première fois de l'histoire, des restrictions d'eau touchant le lac Mead. Il s'agit du plus important réservoir artificiel du pays.

L'agence chargée de la gestion des ressources en eau vient de publier ses prévisions pour les 24 mois à venir et les perspectives sont très préoccupantes: d'ici la fin de l'année, le lac Mead, gigantesque réservoir accolé au barrage Hoover Dam près de Las Vegas et alimenté par le fleuve Colorado, aura atteint son niveau le plus bas depuis sa création dans les années 1930.

«Comme une grande partie de l'Ouest américain et dans nos bassins fluviaux interconnectés, le Colorado doit faire face à des défis qui vont en s'accélérant. Il faut donc obligatoirement «employer les meilleures connaissances scientifiques et travailler ensemble»

Tanya Trujillo, une responsable de l'agence fédérale des ressources en eau

«La première pénurie d'eau jamais déclarée pour le #LakeMead, le plus grand réservoir du pays» twitter

Des restrictions d'eau dès 2022

Egalement alimenté par le Colorado, le lac Powell, deuxième réservoir des Etats-Unis, a atteint récemment son niveau le plus bas jamais enregistré, à seulement quelque 32% de taux de remplissage.

Par conséquent, les autorités fédérales ont annoncé qu'elles procéderaient à des restrictions l'an prochain pour les Etats situés en aval du lac Mead, ce qui aura un impact pour des millions de consommateurs, notamment les exploitants agricoles. L'Arizona recevra 18% d'eau en moins par rapport à une année normale, le Nevada 7% en moins et le Mexique, où le Colorado finit sa course, 5%.

Les zones situées en aval du lac pourraient également connaître des restrictions si la situation continue à se dégrader trop rapidement.

«800 millions de personnes risquent de vivre une pénurie d'eau chronique»

Selon une étude publiée l'an dernier par l'agence géologique américaine (USGS), le débit du fleuve Colorado a baissé en moyenne de 20% depuis un siècle. Au moins la moitié de cette baisse peut être attribuée à l'élévation des températures dans la zone.

«Au niveau mondial, 800 millions de personnes risquent de vivre une pénurie d'eau chronique en raison de la sécheresse provoquée par un réchauffement de +2°C»

Un rapport des experts du climat de l'ONU (Giec)

En raison des gaz à effet de serre générés par les activités humaines, principalement par les énergies fossiles, la planète a déjà gagné environ 1,1°C depuis l'ère préindustrielle. La plus grande partie de ce réchauffement s'est produit ces 50 dernières années. (ats/jch)

Et pendant ce temps-là: Earth Hour dans le monde

1 / 14
Earth Hour dans le monde
source: sda / fabio frustaci
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le climat

Italie: les pompiers combattent 500 incendies dus à des pics de chaleur

Link zum Artikel

Initiative pour les glaciers: le Conseil fédéral dit non et déçoit la gauche

Link zum Artikel

Sauver la planète grâce à la tech? «Une chimère» dit une climatologue

Link zum Artikel

Face à la «pire nouvelle du climat», la Suisse s'inquiète et veut agir

Link zum Artikel

Après les incendies, des inondations massives frappent la Turquie

Le climat semble devenir fou. En Turquie, après les violents incendies, des pluies diluviennes se sont abattues dans le nord du pays. 45 patients ont dû être évacués.

Un hôpital évacué, un pont routier partiellement effondré et une femme portée disparue. Voilà pour l'heure, le bilan des inondations massives qui on eu lieu dans le nord de la Turquie. La catastrophe, causée par des pluie diluviennes, intervient alors que le pays se remettait à peine de vastes incendies qui ont fait huit morts dans le sud touristique.

Les 45 patients d'un hôpital de la province de Sinop ont dû être transportés vers un autre établissement en raison de la montée des eaux, a …

Lire l’article
Link zum Artikel