DE | FR

Une nonne retraitée détourne 800 000 dollars pour jouer au casino

nonne retraite détournement argent casino usa

Image: Shutterstock

Pendant plus de dix ans, une nonne aujourd'hui à la retraite, âgée de 79 ans, aurait détourné pour 800 000 dollars (800 000 francs) de frais d'écolage et des donations. Elle en avait besoin pour financer son addiction aux casinos.



Non, ce n'est pas une nouvelle version déjantée du film Sister Act. Comme le rapporte The Guardian, une nonne américaine, à la retraite, vient d'avouer avoir détourné pas moins de 835 000 dollars (835 000 francs) pour pouvoir assouvir son addiction aux jeux d'argent. Pendant plus de dix ans, elle aurait piqué cet argent dans la caisse de l'école catholique qu'elle dirigeait.

Frais d'écolage, donations, petite caisse, tous les moyens étaient bons pour que Soeur Mary Margaret Kreuper, aujourd'hui âgée de 79 ans, puisse aller jouer au black jack et à la roulette dans des casinos.

Rentrée dans les ordres à 18 ans

La nonne, qui est rentrée dans les ordres à l'âge de 18 ans, avait fait voeu de chasteté et de pauvreté dès sa majorité. Elle a tout de même passé 59 ans à se vouer corps et âme à la religion.

«Elle s'en veut énormément et elle demande pardon pour toute la peine qu'elle a causée»

Les avocats de la nonne criminelle washington post

Ce n'est que pendant les dix dernières années de sa carrière en tant que Directrice d'une école pour jeunes catholiques, en Californie, qu'elle a commencé à falsifier toutes sortes de documents financiers. Malheureusement, l'histoire ne dit pas comment elle s'est fait prendre la main dans le sac. (jch)

Le tour de magie de cet homme va vous retourner le cerveau

Plus d'articles sur la société

Anxieux, le retour de la vie sociale vous inquiète? Les conseils d'une psy

Link zum Artikel

Endométriose: «La douleur, c'est comme des coups de poignard»

Link zum Artikel

Cette vidéo sur la dépression nous a fait du bien et vous en fera aussi

Link zum Artikel

La révélation d'Elon Musk peut (vraiment) faire du bien aux Asperger

Link zum Artikel

Vidéo

Endométriose: «La douleur, c'est comme des coups de poignard»

Elle a 24 ans, elle est genevoise et souffre d'endométriose depuis ses 9 ans. Atteinte de la forme la plus avancée, le stade 4, Morgane a décidé de lever le tabou qui gravite autour de ses douleurs à l'allure de «coups de poignard». En Suisse, près d'une femme sur dix vit avec cette maladie. Il faut, en moyenne, entre sept et dix ans pour la diagnostiquer, la première conséquence de l'endométriose étant l'infertilité.

Aujourd'hui, malgré les avancées médicales, l'endométriose reste une …

Lire l’article
Link zum Artikel