DE | FR
Rassemblement pour le droit à l'avortement samedi 14 mai 2022 à Saint-Louis aux Etats-Unis.
Rassemblement pour le droit à l'avortement samedi 14 mai 2022 à Saint-Louis aux Etats-Unis.keystone

L'Oklahoma vote une loi bannissant l'avortement dès la fécondation

Si le texte est signé par le gouverneur, il fera de l'Etat du sud des Etats-Unis le plus restrictif en matière d'interruption volontaire de grossesse (IVG).
20.05.2022, 07:5520.05.2022, 18:07

Le Parlement de l'Oklahoma a adopté jeudi une loi interdisant tout avortement dès la fécondation. Cette décision fait de ce bastion conservateur du sud des Etats-Unis l'Etat possédant la réglementation la plus restrictive en matière d'interruption volontaire de grossesse.

Le vote est intervenu alors que le droit à l'avortement aux Etats-Unis est menacé par la Cour suprême qui, selon un document révélé par Politico, semble prête à revenir en arrière, 50 ans après sa décision historique de protéger l'IVG.

Recours en justice annoncé

Pour entrer en vigueur, le texte doit désormais être signé par le gouverneur Kevin Stitt. Le 3 mai, il en avait déjà signé un qui interdisait l'avortement après six semaines de grossesse. Cet élu républicain a indiqué qu'il apposerait sa signature sur toute loi imposant davantage de restrictions sur l'avortement.

Inspiré d'un texte adopté par le Texas en septembre, il ouvre la porte à des poursuites lancées par de simples citoyens à l'encontre de personnes soupçonnées d'avoir avorté. La définition de l'avortement, selon le texte, n'inclut toutefois pas «l'utilisation, la prescription, la fourniture ou la vente de pilules du lendemain ou de tous types de contraception ou de contraception d'urgence».

«Je veux que l'Oklahoma devienne l'Etat le plus pro-vie dans le pays»
Kevin Stitt, gouverneur de l'Oklahoma

La vice-présidente américaine Kamala Harris a dans la foulée dénoncé la décision du Parlement de l'Oklahoma comme «la dernière en date d'une série d'attaques flagrantes sur les femmes par des élus». Elle a appelé les Américains à élire des dirigeants qui défendraient le droit à l'avortement au niveau local, des Etats, et fédéral.

L'organisation Planned Parenthood, qui défend le droit à l'avortement, a annoncé de son côté qu'elle allait «assigner l'Oklahoma en justice».

L'Etat accueillait depuis quelques mois des milliers de Texanes cherchant à avorter, après le passage en septembre d'un texte similaire par ce voisin. (sda/ag)

Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images

1 / 12
Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images
source: sda / craig lassig
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Crime raciste dans l'Etat de New York: au moins dix morts

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

La Russie ne paye plus ses dettes, est-elle ruinée? Explications

Link zum Artikel

Ces stars réagissent à la révocation du droit à l'avortement par la Cour suprême

Link zum Artikel

De plus en plus de pédophiles achètent des viols d'enfants sur Internet

Link zum Artikel

Terrorisme islamiste et mercenaires russes: que se passe-t-il au Mali?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Macron à Poutine: «Je ne sais pas où ton juriste a fait son droit»
Quelques jours avant la guerre en Ukraine, Macron a téléphoné à Vladimir Poutine. Comment s'est déroulée la conversation au milieu des tensions? Des extraits le montrent: elle a oscillé entre colère et apaisement.

Une chaîne d'information française a publié une conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron. Cet entretien a eu lieu quatre jours seulement avant le début de l'invasion russe en Ukraine. Il est plutôt inhabituel que des conversations entre chefs d'Etat et de gouvernement soient rendues publiques mot pour mot. Dans ce cas, le président français avait autorisé le journaliste Guy Lagache à enregistrer la rencontre téléphonique.

L’article