DE | FR
Une pancarte dénonçant les violences policières, lors d'une manifestation aux Etats-Unis.
Une pancarte dénonçant les violences policières, lors d'une manifestation aux Etats-Unis.Image: Shutterstock

Cette ville remplace certains policiers par des travailleurs sociaux

Aux Etats-Unis, la ville d'Albuquerque lance un nouveau département de sécurité communautaire privilégiant la santé mentale plutôt que la violence policière.
18.10.2021, 05:5018.10.2021, 09:36

Lorsqu'elles composent le 911 (l'équivalent du 117 en Suisse) à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, les personnes en détresse ont désormais une autre option que la police: des travailleurs sociaux.

D'autres personnes travaillant dans des domaines similaires patrouillent en ville et répondent aux appels relatifs à la santé mentale, à la toxicomanie ou aux sans-abri qui, autrement, auraient été traités par un officier armé, comme le rapporte le Washington Post.

Réduire le nombre de violences policières

Ce nouveau département de sécurité communautaire s'appuie fortement sur sa volonté de réduire les violences policières et souligne que ses travailleurs ne sont pas là pour faire respecter la loi ou procéder à des arrestations.

Selon une base de données également créée par le Washington Post, sur les quelque 1000 personnes tuées par la police chaque année, plus d'un quart étaient en proie à une crise de santé mentale.

Un programme sur la durée

Contrairement à de nombreuses autres villes, le programme d'Albuquerque n'est pas un projet pilote provisoire: il s'agit d'un service autonome, doté d'un budget de plusieurs millions de dollars et dont l'ambition est de:

  • Embaucher des centaines d'intervenants;
  • Répondre à des dizaines de milliers d'appels chaque année;
  • Remodeler fondamentalement un système d'intervention d'urgence qui n'a pas été modifié de manière aussi importante depuis l'arrivée des services d'urgences, il y a un demi-siècle.

Les partisans de cette réforme affirment qu'elle pourrait véritablement contribuer à réduire considérablement le problème de la brutalité policière qui gangrène le pays.

En parlant de police: Un policier américain sauve la vie de sa collègue

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

C'est officiel, Eric Zemmour annonce sa candidature ce mardi

Link zum Artikel

La ville la plus chère au monde... n'est pas celle que vous croyez

Link zum Artikel

Affaire Baldwin: elle avoue «ne pas vraiment avoir vérifié l'arme»

Link zum Artikel

Les héritiers Gucci se plaignent alors que le film est déjà sorti

Link zum Artikel
J'écoute de la musique de merde sur Spotify, c'est grave docteur?
Spotify vient de dévoiler à ses utilisateurs la rétrospective annuelle de leurs morceaux préférés. L'occasion pour bon nombre d'entre nous de réaliser qu'on écoute en boucle des chansons vraiment nazes. Analyse de ce syndrome par un expert.

Parmi les rituels du mois de décembre, il y en a un qui est particulièrement attendu par les utilisateurs de Spotify: chaque année, la plateforme musicale dévoile à chacun le top 5 des morceaux qu'il a le plus écoutés au cours des douze derniers mois.

L’article