dégagé-3°
DE | FR
International
Etats-Unis

Violences policières: Albuquerque veut plus de travailleurs sociaux

police brutalité violence travailleurs sociaux etats-unis
Une pancarte dénonçant les violences policières, lors d'une manifestation aux Etats-Unis.Image: Shutterstock

Cette ville remplace certains policiers par des travailleurs sociaux

Aux Etats-Unis, la ville d'Albuquerque lance un nouveau département de sécurité communautaire privilégiant la santé mentale plutôt que la violence policière.
18.10.2021, 05:5018.10.2021, 09:36

Lorsqu'elles composent le 911 (l'équivalent du 117 en Suisse) à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, les personnes en détresse ont désormais une autre option que la police: des travailleurs sociaux.

D'autres personnes travaillant dans des domaines similaires patrouillent en ville et répondent aux appels relatifs à la santé mentale, à la toxicomanie ou aux sans-abri qui, autrement, auraient été traités par un officier armé, comme le rapporte le Washington Post.

Réduire le nombre de violences policières

Ce nouveau département de sécurité communautaire s'appuie fortement sur sa volonté de réduire les violences policières et souligne que ses travailleurs ne sont pas là pour faire respecter la loi ou procéder à des arrestations.

Selon une base de données également créée par le Washington Post, sur les quelque 1000 personnes tuées par la police chaque année, plus d'un quart étaient en proie à une crise de santé mentale.

Un programme sur la durée

Contrairement à de nombreuses autres villes, le programme d'Albuquerque n'est pas un projet pilote provisoire: il s'agit d'un service autonome, doté d'un budget de plusieurs millions de dollars et dont l'ambition est de:

  • Embaucher des centaines d'intervenants;
  • Répondre à des dizaines de milliers d'appels chaque année;
  • Remodeler fondamentalement un système d'intervention d'urgence qui n'a pas été modifié de manière aussi importante depuis l'arrivée des services d'urgences, il y a un demi-siècle.

Les partisans de cette réforme affirment qu'elle pourrait véritablement contribuer à réduire considérablement le problème de la brutalité policière qui gangrène le pays.

Un policier américain sauve la vie de sa collègue

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Strasbourg, une école réussit à réduire la phobie scolaire
Selon des médecins de l'Education nationale française, une centaine de jeunes présentaient un «refus scolaire anxieux» en 2017, et les chiffres auraient augmenté depuis la pandémie de Covid-19.

La Maison des adolescents de Strasbourg a dévoilé lundi les premiers résultats, «encourageants», de sa Brik'école. Il s'agit d'un dispositif innovant d'accompagnement de collégiens et lycéens présentant un refus anxieux scolaire.

L’article