International
Faits divers

Dublin s'embrase après une attaque au couteau sur des enfants

A bus on fire on O'Connell Street after violent scenes unfolded in Dublin city center, Thursday Nov. 23, 2023 following a knife attack. A 5-year-old girl is receiving emergency medical treatment  ...
Un bus en feu, en plein centre de Dublin.Keystone

Dublin s'embrase après une attaque au couteau sur des enfants

L'ambiance est vive à Dublin. De nombreux Irlandais manifestent dans la capitale après l'agression au couteau de plusieurs enfants. Un responsable de police a évoqué des «hooligans dingues et d'extrême droite». Le contexte des agressions n'est pas encore clair.
24.11.2023, 06:3524.11.2023, 07:38
Plus de «International»

De violents heurts ont éclaté jeudi soir à Dublin après une attaque au couteau qui a fait en milieu de journée plusieurs blessés, dont trois enfants. Ils ont éclaté dans un quartier où vit notamment une population immigrée, sur fond de rumeurs sur l'origine de l'agresseur présumé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un homme a agressé plusieurs personnes vers 13h30. Les cinq blessés, une femme, trois jeunes enfants et un homme, qui selon certains médias est le suspect, ont été transportés dans plusieurs hôpitaux de la région de Dublin. La police a toutefois écarté tout motif terroriste pour cette attaque, se bornant à indiquer que l'agresseur est un homme d'une cinquantaine d'années, qui a été hospitalisé.

epaselect epa10991656 A person walks past Garda police officers in riot gear on O'Connell Street after violence broke out following a knife attack earlier in the day in which five people were inj ...
La police a été déployée dans les rues.Keystone

«Semer la division»

Plusieurs véhicules, dont une voiture de police et un bus ont été incendiés et des magasins pillés. Des pancartes «Irish Lives Matter» («les vies irlandaises comptent») et des drapeaux irlandais ont été brandis lors de ces incidents inédits depuis plusieurs années, auxquels des centaines voire des milliers de personnes ont pris part, selon la même source.

Les forces de l'ordre ont été visées par des projectiles de la part d'une foule qui s'est aussi montrée hostile envers «les médias mainstream». Vers 22h00, la police a indiqué que les rues du centre-ville de Dublin étaient «essentiellement calmes». La ministre de la justice Helen McEntee a déclaré:

«Nous ne tolérerons pas qu'un petit nombre utilise des faits épouvantables pour semer la division»
Helen McEntee
A car burns as Irish policemen stand at the scene of an attack in Dublin city centre, Thursday Nov. 23, 2023. A 5-year-old girl is receiving emergency medical treatment in a Dublin hospital following  ...
La nuit du 23 au 24 novembre a été agitée.Keystone

Des insinuations «malveillantes»

Elle a prévenu que les attaques contre la police doivent être «condamnées» et seront traitées «avec sévérité». Un responsable de la police a évoqué une «faction de hooligans dingues mus par une idéologie d'extrême droite».

Irish police officers form a line to block a demonstration near the scene of an attack in Dublin city center, Thursday Nov. 23, 2023. A 5-year-old girl is receiving emergency medical treatment in a Du ...
Les manifestants s'en sont pris à la police.Keystone

Les faits survenus en tout début d'après-midi, lors desquels une femme et une petite fille ont été grièvement blessées, «ne sont pas encore clairs», a-t-il souligné. Il a déploré des «rumeurs» et «insinuations» répandues «à des fins malveillantes».

«Il semble s'agir d'une attaque isolée dont nous devons déterminer les raisons»
Un responsable de police
Il se bat contre un qui kangourou qui tente de noyer son chien
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Chine met sa «punition» à exécution contre Taïwan
La Chine a entamé jeudi de vastes manœuvres militaires autour de Taïwan, qu’elle décrit comme une «sévère punition» à l’encontre du nouveau président taïwanais, Lai Ching-te. Taipei a immédiatement qualifié ces actions de «provocations et d’actes irrationnels».

Pékin avait promis des «représailles», la promesse a été tenue. Après le discours d'investiture du nouveau président taïwanais Lai Ching-te cette semaine, un «aveu de l'indépendance de Taïwan» selon la Chine, des exercices militaires ont débuté autour de l'île à 07h45 (01h45 GMT Heure suisse). Ils doivent durer jusqu'à vendredi inclus.

L’article