DE | FR

Malgré les promesses des talibans, les droits des Afghanes menacés

Bild

keystone

Le mouvement islamiste se veut rassurant et a invité les femmes à rejoindre le nouveau gouvernement, alors qu'elles craignent de voir leurs droits supprimés.



Après la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan, une question se pose de manière de plus en plus pressante: que va-t-il arriver aux femmes?

De 1996 à 2001, le mouvement islamiste a dirigé le pays en imposant la loi islamique la plus stricte, la charia: contraintes de se couvrir entièrement, les femmes n'avaient plus le droit de travailler, d'aller à l'école ou de se déplacer seules dans la rue. Les flagellations et les exécutions, y compris les lapidations pour adultère, étaient pratiquées sur les places des villes et dans les stades.

Afghan women leave a polling station after casting their votes in Jalalabad, east of Kabul, Afghanistan, Saturday, June 14, 2014. Despite Taliban threats of violence, many Afghans vow to cast ballots in Saturday's presidential runoff vote with hopes that whoever replaces Hamid Karzai will be able to provide security and stability after international forces wind down their combat mission at the end of this year. (AP Photo/Rahmat Gul)

La burqa est devenue obligatoire dans l'espace public, lors de l’ascension talibane en 1996. Bien qu’elle ne soit plus exigée depuis 2001, son port s’avère encore bien répandu, renforcé par la forte présence locale de groupes armés talibans. Image: AP

Les insurgés n'ont pas tardé à réagir sur ce sujet. «L'Afghanistan ne veut pas que les femmes soient des victimes», a déclaré mardi Enamullah Samangani, membre de la «commission culturelle» des talibans. Et d'ajouter:

«Les femmes devraient faire partie de la structure gouvernementale, conformément à la charia»

Des propos recueillis par une chaîne d'information anti-talibans sur Telegram, cités par le Financial Times, permettent déjà de nuancer ces déclarations. Un porte-parole régional du groupe islamiste a déclaré que «la présence des femmes dans les bureaux du gouvernement est difficile». Il a ajouté qu'elles seraient probablement confinées aux secteurs de la santé et de l'enseignement.

Droits en danger

Plus largement, les déclarations officielles ne rassurent pas les principales intéressées. Les droits politiques, éducatifs et sociaux, qui ont permis aux femmes de devenir députées, de conduire des voitures et de participer à des événements sportifs, sont en danger.

Depuis leur prise de pouvoir, les talibans ont insisté sur le fait que le mouvement n'imposera pas les mêmes restrictions sévères et codes islamiques qu'ils ont appliqués par le passé.

Pourtant, sur le terrain, la situation est différente: des émissions télévisées, notamment des feuilletons turcs et indiens, ont déjà été remplacées par des programmes islamiques. Des propriétaires ont retiré les photos de femmes des salons de beauté, des boutiques, des centres de chirurgie plastique par crainte d'être punis par les talibans. (asi)

Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

La situation en Afghanistan

4 points pour comprendre qui sont les talibans

Link zum Artikel

En Afghanistan, des décennies de progrès pourraient être anéanties

Link zum Artikel

Suite à la défaite afghane, Trump appelle Biden à la démission

Link zum Artikel

Le président de l'Afghanistan a quitté le pays

Link zum Artikel

Les Etats-Unis sont prêts à accueillir le double de réfugiés en 2022

L'annonce intervient alors que les Etats-Unis ont évacué plusieurs dizaines de milliers de civils afghans dans le cadre du retrait militaire américain.

Les Etats-Unis accueilleront 125 000 réfugiés en 2022, le double par rapport à cette année. Cette mesure doit permettre de «répondre aux besoins générés par les crises humanitaires dans le monde», a annoncé lundi le département d'Etat américain.

Ce programme ne concerne que des réfugiés sélectionnés après plusieurs années d'examens de leurs dossiers par les agences de sécurité et de renseignement américaines dans les camps de l'ONU à travers le monde pour être réinstallés aux …

Lire l’article
Link zum Artikel