International
France

«Il est sorti!» Les pompiers français réaniment un bébé par téléphone

bébé, pompier
Image: Shutterstock

«Super, il pleure!» Ecoutez les pompiers réanimer un bébé par téléphone

La belle histoire du jour. Des pompiers français ont diffusé sur les réseaux sociaux l'enregistrement d'un accouchement par téléphone. A distance, l'opérateur a guidé le jeune papa pour l'aider à réanimer son nouveau-né qui ne respirait pas.
04.11.2021, 16:3804.11.2021, 19:37
Plus de «International»

«Imaginez, il est 3 heures du matin, vous partez à la maternité pour accoucher. Vous êtes obligés de vous arrêter sur le bas-côté en urgence, car vous sentez que vous n'aurez pas le temps d'y arriver. Vous composez le 18, et ...» C'est ainsi que les pompiers de Charente-Martimes ont introduit l'enregistrement audio d'un accouchement réalisé à distance par un opérateur téléphonique.

«J'ai la tête dans les mains là. Il est sorti, il est sorti!»
Le nouveau père

À distance, le pompier conseille donc au papa de frotter le dos du nouveau-né. Problème: le bébé ne respire pas. Après plusieurs secondes d'angoisse, le père indique que les voies respiratoires semblent bloquées.

«Glissez votre petit doigt dans sa bouche. Essayez d'aspirer ce qu'il y a dans ses narines»
Le pompier, très calme

Mais le bébé ne pousse toujours pas son premier cri. «C'est lui qui pleure?» demande le pompier. «Non, non il aspire,» répond la mère. L'opérateur lui recommande alors de regarder si quelque chose bloque la bouche. Et soudain...

«C'est ça, c'est super, je l'entends, il pleure!»
Le pompier, aussi soulagé que les parents
Migros a développé un oeuf dur vegan
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Mépris total pour la vie humaine»: le nombre d'exécutions explose en 2023
L'année dernière, Amnesty a recensé 1153 exécutions, sans compter la Chine, où elles sont estimées à plusieurs milliers, mais pas annoncées. Il s'agit du plus haut niveau atteint depuis 2015.

Le nombre d'exécutions a atteint l'an dernier son plus haut niveau dans le monde depuis 2015, sous l'effet d'une forte hausse en Iran, a indiqué Amnesty International mercredi. Elle a dénombré 1153 exécutions en 2023 sans la Chine, qui ne donne pas de chiffres.

L’article